Lancée il ya plus d'une année : La carte Chifa se généralise

Elwatan; le Mercredi 18 Mars 2009
30362

La carte Chifa semble avoir atteint son rythme de croisière à Constantine. C’est du moins ce qui se dégage des chiffres qui nous ont été communiqués par la direction générale de la Cnas de Constantine.
Á ce propos, M. Nekhoul, directeur général, nous dira : «Nos efforts se concrétisent après un dur labeur de plus d’une année. Nous avons généralisé la carte Chifa sur les 20 centres de la wilaya de Constantine avec les 309 officines conventionnées avec lesquelles on est en relation permanente grâce aux logiciels, clés et lecteurs de cartes fournis par la Cnas. De plus, nous expérimentons actuellement le système de transmission de données à distance pour plus de la moitié des pharmaciens conventionnés, et pour le moment, et en un laps de temps très court, on a reçu, enregistré et remboursé plus de 107 000 factures électroniques.»
Il faut savoir que depuis le lancement de la carte Chifa, il y a un peu plus de 13 mois, 106 376 cartes ont été confectionnées et 75 500 distribuées à leurs attributaires. Le reste des cartes rencontre un problème de domiciliation des personnes, car des milliers de gens déplacés vers les nouveaux centres urbains, comme Massinisa et Ali Mendjeli, en plus de ceux ayant déménagé à Didouche Mourad, Zighoud Youcef ou Aïn Abid, n’ont pas jugé utile de communiquer à la Cnas leur nouvelle adresse. Pour le moment, tous les assurés, tiers-payants et malades chroniques «fonctionnent» à la carte, en plus du carnet qui aura tendance à s’effacer dès que les personnels des officines auront assimilé la technicité de ce nouvel instrument électronique qu’est la carte Chifa. Á ce titre, la Cnas organise des journées de formation pour 155 pharmaciens, puis 154 autres les 17 et 18 mars courant.

Les vendeurs en pharmacie ne seront pas en reste, puisqu’ils bénéficieront des mêmes faveurs que leurs employeurs, car ils seront aussi apprenants chez la Cnas les 21 et 22 mars.
M. Nekhoul nous assurera que les pharmaciens qui percevaient leurs dus sous 30 jours, « le perçoivent actuellement en seulement trois jours, ce qui est une performance dont on est fiers grâce à une équipe qui bosse des fois jusqu’à une heure tardive de la soirée». La Cnas de Constantine, qui avait choisi, dès le lancement de la carte Chifa, d’opter pour une médiatisation soutenue, semble récolter les fruits de son ouvrage. Dans certaines communes rurales, on a même fait appel à des «crieurs» qui circulaient à travers les rues et ruelles pour informer les gens de la nouveauté et de la nécessité de la carte Chifa, en plus de 40 regroupements et l’implication de certaines associations civiles.
Le tiers-payant ayant été couvert à plus de 70%, la Cnas de Constantine se prépare d’ores et déjà à la laborieuse opération de conventionnement des médecins, essentiellement issus du privé, une opération qui ne sera pas de tout repos puisque les «cabinards», et comme nous avons pu le constater à chaque regroupement, rechignent à s’ouvrir à la transparence que ne manquera pas de provoquer la carte Chifa. «Nous attendons le feu vert de la tutelle pour lancer le mouvement, et il se déroulera sous de bons auspices comme cela a été le cas pour les pharmaciens», conclura notre interlocuteur.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Hamid Bellagha

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..