Le calvaire des élèves du CEM Zeghloul de Béni Aziz

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Ces potaches doivent bien s’adapter au froid, à toutes les intempéries. Les classes ne sont pas dotées de chauffage et les toits risquent de s’effondrer à cause des pluies. Les élèves sont exposés à toutes sortes de maladies saisonnières. Pis encore, la panne d’électricité qui semble s’éterniser, ajoute à l’obscurité du quotidien de ces infortunés. Un autre problème se greffe à ce calvaire: l’absence de restauration à cause de la grève des corps communs, qui n’ont pas pensé à assurer le service minimum. La majorité des élèves est obligée de mettre une croix sur le repas de midi, et ce sont les kilomètres qui séparent le CEM de leurs foyers qui en sont la cause. En l’absence d’association des parents d’élèves pour défendre leurs intérêts, les écoliers, inquiets et las, n’ont qu’une préoccupation: pouvoir un jour suivre leurs études dans de bonnes conditions.                       

Categorie(s): setif

Auteur(s): A. Benabdallah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..