Le conseil national entérine la décision du boycott : «Le RCD n’a jamais voulu négocier les fondements du projet démocratique»

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Un rendez-vous qui, estiment les membres du conseil national du parti réunis vendredi dernier à Alger, sera une occasion pour réaffirmer «les principes et les idéaux du RCD». «Plusieurs membres du conseil national ont tenu à réaffirmer que la vie d’un parti comme le RCD ne saurait être tributaire d’une échéance électorale en général et a fortiori quand il s’agit d’un scrutin qui renie l’ensemble des principes qui ont inspiré les luttes ayant conduit à l’émancipation du peuple algérien», lit-on dans un communiqué du conseil national du RCD rendu public hier. Le parti de Saïd Sadi compte sur l’engagement de ses militants pour affronter la prochaine période et refuser, selon le même document, de négocier les fondements du projet démocratique.

«Des militants qui acceptent de payer leur voyage à partir du Canada pour participer à un rencontre destinée à débattre et définir de nouvelles perspectives au pays délivrent le meilleur des messages au pouvoir et à ses clients. 2100 congressistes, représentant près de 20 000 militants, sont une autre preuve de la vitalité et du crédit d’un parti qui n’a jamais voulu négocier les fondements du projet démocratique alternatif qu’il a construit et qui est aujourd’hui plus que jamais à l’ordre du jour», ajoute-t-on dans le même document. Le conseil national du RCD estime que la période «historique actuelle est délicate à plus d’un titre». «L’écrasante majorité de nos concitoyens, réprimés, humiliés et oubliés, se battent avec courage et dignité.

Ces Algériens savent que le RCD, qui a assumé Novembre et la Soummam et structuré le projet démocratique et social qui en découle, sera toujours fidèle à ses engagements et à leurs attentes», souligne-t-on encore. Et d’ajouter : «Les militants du RCD, activant quotidiennement sur le terrain, connaissent le rapport de force effectif dans le pays et ni les manipulations de la télévision, ni la misérable politique des quotas, ni les corruptions clientélistes ne peuvent contenir l’irrépressible volonté des Algériens à vivre libres et dignes dans leur pays. C’est à cette aspiration que veut faire écho le 4e congrès du Rassemblement.»

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Madjid Makedhi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..