Le président de la Laadh, Salah Dabouz, accuse l’Etat de répression contre les défenseurs des droits de l’homme

Elwatan; le Vendredi 23 Octobre 2015
1


Gardée à vue pendant 24 heures, la défenseuse des droits de l’homme, Zoulikha Belarbi, a été placée sous contrôle judiciaire depuis sa libération, mercredi dernier. Interpellée pour avoir publié sur sa page facebook une caricature représentant le président de la République dans un accoutrement de roi, entouré de Abdelmalek Sellal, Amar Ghoul, Amar Saadani et Saïd Bouteflika, la militante avait déclaré le jour de sa libération à El Watan qu’«elle a été traitée comme un élément de Daech».

Le président de la Laddh, dont la militante est membre du bureau de Tlemcen, dénonce : «Le régime vient de passer un cap inadmissible en s’attaquant aux femmes engagées. Il veut leur dire qu’elles aussi peuvent faire l’objet d’arrestations et de poursuites judiciaires.» Et d’ajouter : «En l’espace de 15 jours, nous avons enregistré l’arrestation d’au moins 5 militants. Le régime vise les plus actifs. La situation est préoccupante. Il y a une atteinte grave aux libertés des personnes qui se font liste sans aucune décision de la justice.»

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Meziane Abane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..