Le Sahara algérien vu du ciel

Elwatan; le Vendredi 17 Fevrier 2012
65009


Depuis, on n’a pas cessé de l’observer sous toutes ses coutures en améliorant considérablement la qualité et la résolution des images prises par des satellites artificiels, dont le nombre dépasse les 2600. Et les missions sont aussi nombreuses que diverses. La plus célèbre des images est «la bille bleue» prise le 7 décembre 1972 par l’équipage d’Apollo 17.

Les satellites étaient destinés d’abord à l’espionnage militaire, puis aussi à l’usage économique comme, en 1972, l’estimation de la récolte céréalière de l’URSS avec le lancement du premier Landsat américain. La première image satellite en temps réel a été prise par le satellite américain KH-11 en 1977 et, depuis, la photo satellite est mise gratuitement à la disposition du public par la NASA. Aujourd’hui, de nombreux pays ont des agences et des programmes d’imagerie satellitaire pour disposer de photos selon leurs besoins. L’Algérie a placé en orbite deux satellites (Alsat 1 et 2) essentiellement destinés à la gestion des ressources naturelles, comme la couverture forestière du pays.

L’agence spatiale européenne a lancé, en 2002, le programme Envisat qui est le plus gros satellite d’observation de la Terre jamais conçu. En décembre dernier, Envisat a pris une photo du Sahara algérien qu’elle a rendue publique récemment ; on y voit une partie du centre du Maroc, depuis les rivages de l’océan Atlantique à l’ouest jusqu’aux monts de l’Atlas saharien et les régions arides qui s’étendent vers l’intérieur. Les sommets couverts de neige des monts du Haut-Atlas marocain séparent le versant atlantique du Maroc de l’influence du climat désertique venu du Sahara. Plus à l’intérieur des terres, on peut voir les sables du désert.

Le Sahara s’étend inexorablement vers le sud, rendant de larges territoires stériles. L’un des nombreux apports des satellites d’observation de la Terre est la possibilité de surveiller les changements comme la désertification ou la dégradation des sols, qu’elles soient causées par les activités humaines ou le changement climatique.
 

Categorie(s): environnement

Auteur(s): Slim Sadki

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..