Lemmouchia - Club Africain : Divorce consommé

Elwatan; le Vendredi 4 Janvier 2013
1


N’ayant pas été convaincue par le rendement de l’international algérien, la direction du club tunisois compte résilier le contrat du joueur qui persiste à démentir l’information. Selon une source digne de foi, la direction du CA désire une séparation à l’amiable. Percevant mensuellement 25 000 euros, le joueur qui a empoché, à la signature de son contrat, 150 000 euros qui représentent une avance de six mois, est, d’après notre source, invité à parapher la résiliation contre un chèque de 75 000 euros, une compensation de 3 mois en plus de la lettre de libération. Affichant une fin de non-recevoir, Lemmouchia n’exige ni plus ni moins que 6 mois de salaire. La position du joueur incommode, nous dit-on, les Clubistes qui se sont déjà attachés les services d’un autre étranger. 

Par ailleurs, un manager tunisien s’est déplacé hier à Sétif pour être officiellement mandaté par la direction de l’Entente, où Aoudia est actuellement convoité par l’ES Tunis et Rennes (club français de Ligue I). Notons, à toutes fins utiles, que le contrat liant l’international ententiste à son club employeur expire en juin 2013. Les dirigeants de l’ESS qui ont à maintes reprises, annoncé que le prolongement du contrat  du joueur – très sollicité, notamment par de nombreux clubs algériens disposés à casser la tirelire –est imminent, n’ont pas franchi le pas, au grand dam de leurs supporters qui ont toujours en  mémoire les «histoires» de Hachoud et Djabou.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Kamel Beniaiche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..