Les deux poids deux mesures de la Seata

Elwatan; le Mercredi 26 Mai 2010
1

Que faire ? C'est la question qui préoccupe les 70 familles, locataires de l'immeuble sis au 13, boulevard Bouzered Hocine, confrontées à un problème de règlement des factures de consommation d'eau.
En l’absence de compteurs individuels, ces derniers sont cependant sommés de régler une facture s'élevant à plus de 500 000 DA. La société de l'eau et de l'assainissement d'El Tarf et de Annaba (Seata) a mis en demeure les consommateurs de s'acquitter de ce montant, le cas échéant, elle aura recours à la justice pour régler le contentieux. Le problème demeure posé tant que l'immeuble ne sera doté que d'un compteur collectif. La demande d'installation de compteurs individuels adressée par les locataires, depuis juillet 2008, n'a pas trouvé de répondant. Cependant, des raisons techniques sont avancées par l'entreprise pour justifier son refus d'installer des compteurs à l'intérieur des habitations. Les locataires suggèrent alors le droit au bénéfice du forfait, appliqué à d'autres habitants vivant dans la même situation. C'est-à-dire résidant dans des immeubles présentant des problèmes techniques identiques.

Categorie(s): annaba

Auteur(s): A. S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..