Les maladies naturellement transmissibles

Elwatan; le Samedi 9 Avril 2011
1


D’abord la peur. Le régime, devant les émeutes de janvier et les soulèvements dans le monde arabe, panique. Il se terre, reste à la maison et ne dit rien. Pas un mot. Un seul ordre, donner. De receveur, l’Etat devient donneur universel. Légaliser l’informel, plier devant la mafia économique, donner de l’argent à tout le monde, accepter toutes les revendications. La Tunisie et l’Egypte basculent, le régime ânonne sa seule leçon de géographie apprise à l’école : l’Algérie n’est pas la Tunisie, n’est pas l’Egypte, n’est pas le Botswana. Mais la Libye résiste et bloque la contagion. On parle d’armes en circulation aux mains de groupes terroristes, en circulation aussi. Personne n’a vu les premiers ni détecté les seconds, mais le doute s’installe et l’Amérique fait un pas en arrière.

On ne l’entend pas, mais un énorme soupir de soulagement résonne dans les palais d’Alger. Ça va mieux. La tête est relevée et le buste redevient droit. Réinstallées à nouveau, les autorités reprennent le cours insolent de leur fleuve. DOK menace. Les gardes communaux, ces pauvres bêtes armées pour combattre le terrorisme n’auront rien. Des journalistes de la Radio sont licenciés pour avoir posé quelques revendications. Même le directeur d’El Moudjahid est renvoyé pour avoir laissé quelques journalistes quémander des dinars. Pour le régime, la peur a reculé, la panique a cédé la place à la suffisance. Le mépris a retrouvé ses droits, personne n’aura rien. Ouyahia passe à la télé accuser tout le monde, sauf lui. Le Président (re)traverse le désert pour boire un verre d’eau. On ne donne plus, c’est fini. Vraiment ? Pourtant, les revendications des gardes communaux viennent d’être enfin acceptées, malgré l’intransigeance affichée de DOK. Que s’est-il passé ? Rien. La peur est une maladie qu’on ne guérit jamais vraiment. Elle recule, elle aussi, et se manifeste quand on l’a oubliée. Comme une révolte.

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..