Les médecins privés s’insurgent contre les détonations

Elwatan; le Lundi 26 Octobre 2015
1


À leur tour, les médecins (privés surtout) montent au créneau face à ce délitement des conditions de la vie en société. Ces derniers s’insurgent contre le recours aussi intempestif qu’effréné aux violentes explosions. D’aucuns, affirment-ils, que le recours à ce moyen de festivités et de réjouissances connait, depuis quelque temps, une recrudescence jamais égalée par le passé.

À l’instar des habitants de plusieurs régions de l’Algérie profonde, ces derniers (ceux de Chelghoum Laïd), a-t-on constaté, sont particulièrement outrés et ne savent plus à quel saint se vouer.
Pour infléchir cette tendance fâcheuse, à savoir les détonations incongrues et foudroyantes, de nuit comme de jour, l’APC, les autorités concernées, le mouvement associatif et, pourquoi pas les imams, doivent s’attaquer à ce problème à travers le lancement d’une vaste campagne de sensibilisation.

«Si cette initiative de vulgarisation ne donne pas des résultats palpables et satisfaisants, il appartient alors aux citoyens de porter leurs doléances à qui de droit. Autrement dit, c’est nous-mêmes et nos famille (dont des malades) qui en pâtiront», lance le docteur R. B.À se fier à une source digne de foi, un projet de loi devant réglementer l’usage des armes à feu lors des célébrations des mariages ou autres festivités est en gestation.

En attendant la prise en charge de leurs doléances, les médecins privés (surtout) continuent à travailler avec des «stops bruit» fixés aux oreilles.  

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Mahmoud Boumelih

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..