«Les missiles Sam-7 peuvent cibler des hélicoptères et des avions»

Elwatan; le Lundi 20 Fevrier 2012
65066


La circulation en nombre de cet armement constitue une menace pour la sécurité du pays et de la région. Il s’agit cette fois de missiles de type SA 24 et Sam-7. Les missiles de courte portée Sam-7, selon un expert en armement que nous avons contacté hier et qui souhaite garder l’anonymat, sont très dangereux pour l’aviation civile et militaire. «Le Sam-7 est un missile sol-air doté d’une tête infrarouge, appelée également tête chercheuse. Il est utilisé contre des objectifs aériens qui dégagent de la chaleur, comme le réacteur d’un avion ou d’un hélicoptère», explique notre source. S’il est utilisé par des professionnels, ce genre de missile peut causer des dégâts importants. «Ils présentent un danger même pour les avions de transport. Car si les Sam-7 sont tirés à proximité d’un aéroport, au décollage ou à l’atterrissage, ils peuvent détruire les avions.»

Longs de 2 mètres, ces missiles sont tirés à l’aide d’un lance-roquettes en évitant, précise notre source, l’angle zéro et le soleil. Et d’ajouter : «Avec ce genre de missile, on ne peut pas viser des objectifs à l’horizontale parce que la tête infrarouge serait attirée vers le sol.» Le transport de ce genre d’arme nécessite, selon l’expert,  beaucoup de précautions. «La tête infrarouge est très sensible. Si elle n’est pas bien entretenue, elle risque d’être abîmée et n’aura plus la même efficacité», indique encore la même source.
Cette découverte confirme donc l’existence d’une sérieuse menace contre les avions militaires et ceux des compagnies pétrolières activant dans le sud du pays. Pour rappel, l’ambassade des USA en Algérie avait alerté, en septembre 2011, contre des menaces terroristes ciblant des avions affrétés par des compagnies pétrolières américaines et britanniques opérant dans le Sud algérien.

«L’ambassade américaine à Alger a été informée de menaces (...). Bien que nous et nos partenaires internationaux ayons mis une pression considérable sur Al Qaîda et beaucoup amoindri ses capacités, y compris sa capacité à lever des fonds, des recrues et à planifier des attaques en dehors de la région, nous continuons à faire face à une importante menace terroriste de la part d’Al Qaîda, de ses groupes et de ses adhérents», avait écrit le département d’Etat américain à l’époque.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Madjid Makedhi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..