Les nouvelles de Souk Ahras

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1


- Le vice-président de l’APC de Ouled Driss déchu de son poste

Hocine Mabrouki, le vice-président de Ouled Driss a été officiellement déchu de son poste à l’issue d’une délibération signée, récemment, par 5 membres sur les 9 élus municipaux qui composent le conseil communal. La décision approuvée par le chef de daïra, territorialement compétent, n’a pas laissé indifférent l’élu destinataire de cette sanction. Dans une correspondance écrite, ce dernier se déclare victime d’un complot ourdi par le maire et quelques-uns parmi ses pairs qu’il dit «impliqués dans des anomalies de gestion et responsables de l’immobilisme patent qui caractérise cette commune».
L’absence de concertation dans des affaires d’utilité publique et les graves irrégularités constatées depuis l’installation de l’exécutif communal brident le décollage de la commune, estime l’élu contestataire. De son côté, Hafsi Belgacem, le P/APC, déclare à ce sujet: «Je confirme l’éviction de cet ex-vice P/APC, décidée par 51% des membres du conseil communal, conformément aux textes en vigueur. La campagne de dénigrement, menée par cet élu, et les déclarations diffamatoires de ce dernier quant à la gestion financière tout en continuant à occuper un poste de responsabilité en sont les causes majeures. Il peut, toutefois, siéger au sein de la commune en sa qualité d’élu».

- Un jeune homme s’immole à Merahna

Un jeune homme, âgé de 26 ans et répondant aux initiales de B.H., a tenté de se suicider par le feu, samedi dernier, dans la commune de Merahna. Commerçant ambulant de son état, l’auteur de cet acte désespéré aurait été empêché par les services de sécurité d’étaler sa marchandise, composée surtout de consommables et d’effets vestimentaires, sur le trottoir.
Il revient quelques minutes après, muni d’une bouteille d’essence et d’un briquet pour passer à l’acte sans que les quelques personnes présentes sur les lieux n’aient eu le temps de l’en dissuader. L’intervention, in extremis, des citoyens, a empêché le pire. H.B. (27 ans), un autre chômeur qui s’adonne au commerce parallèle dans ladite commune, a cousu, le même jour, ses lèvres en signe de protestation, à son tour, contre l’interdiction des étals de fortune. Les deux jeunes ont été admis à l’hôpital régional de Souk Ahras.

- Un enfant de 12 ans percuté par un train

Un enfant, âgé de 12 ans, a été percuté, samedi dernier, par un train de marchandises à l’entrée de la ville de Souk Ahras. Grièvement blessée, la jeune victime a été évacuée en urgence vers l’hôpital de la même circonscription où une jambe lui a été amputée.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): A. Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..