Les psychologues en grève à partir du 22 mars : SOS, profession en danger !

Elwatan; le Dimanche 15 Mars 2009
1

Le secteur de la santé semble traverser une zone de turbulences. Après les médecins de la santé publique affiliés au SNPSP, c'est au tour des psychologues du SNAPSY de monter au front social.
Le Syndicat national algérien des psychologues a annoncé, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la décision d'observer une grève de cinq jours du 22 au 26 mars.
La colère des psychologues est montée suite à «la violation par les pouvoirs publics du principe d'égalité dans le classement des qualifications et des diplômes nationaux».
Il s'agit là, selon le syndicat, de «différences inacceptables dans le classement catégoriel des fonctionnaires ayant le même diplôme de licence bac+4». Le SNAPSY réaffirme son «attachement» au «classement catégoriel du psychologue à partir de la catégorie 13 en assurant une évolution de carrière jusqu'au doctorat».

Les psychologues semblent regretter «les positions archaïques et rigides des pouvoirs publics quant à la prise en charge réelle de leurs revendications». Le SNAPSY craint que la profession de psychologue ne soit en danger.
«L'assemblée générale extraordinaire tenue jeudi dernier a regroupé les psychologues praticiens représentant la Fonction publique, qui s'élèvent contre les menaces qui planent sur la profession et signalent aux pouvoirs publics leur volonté d'être réellement associés aux décisions qui les concernent», écrivent les rédacteurs du communiqué. En plus de la grève, les psychologues devraient organiser de nombreuses actions de protestation pour manifester leur désapprobation vis-à-vis de la politique du département de la santé.

Un sit-in devrait ainsi être tenu mercredi 25 mars dans tous les centres hospitalo- universitaires (CHU). Le SNAPSY regroupe les psychologues praticiens de différents secteurs de la Fonction publique, à savoir la santé publique, la solidarité nationale et la jeunesse et les sports. Si la grève venait à être fortement suivie, de nombreux secteurs en subiraient les conséquences.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..