Les Sablettes : le téléphone fait défaut

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2013
1


En effet, malgré la présence de plusieurs structures hôtelières où sont hébergés la quasi-totalité des touristes tant autochtones qu’étrangers, il devient impossible de se connecter à Internet. La raison est que les lignes téléphoniques qui desservent l’agglomération sont régulièrement inopérantes. Ceci entraîne une rupture de ce service dont l’utilité n’est plus à démontrer. Surtout que pour la plupart des passagers, la connexion à Internet est devenue un outil indispensable à l’accomplissement de leur travail.

Cette situation met en grogne les patrons des hôtels qui ne savent plus quoi dire à leurs clients. Déjà que les débits ne sont pas au top, loin s’en faut, mais supporter un total isolement est devenu un véritable chemin de croix à la fois pour les touristes et pour leurs hôtes. Mais ce qui fait rager les patrons d’hôtels, ce n’est pas tant les coupures que leur durée. La dernière rupture du service Internet a été très mal vécue par ce patron d’hôtel qui n’hésite pas à parler de manque de considération, voire d’un manquement à ses obligations de service public de la part d’Algérie Poste.

À l’heure où dans les pays développés on parle déjà de la généralisation de la 4G, il ne comprend pas qu’à seulement 3 kilomètres du centre d’amplification le plus proche, une panne de réseau perdure plusieurs jours sans que personne ne daigne au moins s’inquiéter pour le confort d’une clientèle tant prisée par ailleurs. Le plus curieux dans cette histoire est que l’hôtellerie locale perd de nombreux clients qui préfèrent aller s’installer à Oran plutôt que de supporter la privation que leur inflige Algérie Poste.                     

Categorie(s): mostaganem

Auteur(s): Ali Tlemçani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..