Ligue des champions d’Afrique - finale aller : L’USM Alger veut entrer dans l’histoire

Elwatan; le Samedi 31 Octobre 2015
98955


La formation de Soustara, dont c’est la première finale de son  histoire, veut assurer un résultat positif qui lui permettra d’aborder la manche retour, le 8 novembre, dans les meilleures dispositions. Le match, qui se jouera à guichets fermés, sera une source de motivation pour les Rouge et Noir qui veulent marquer de leur empreinte ce rendez-vous après avoir échoué à deux reprises à atteindre ce stade, en 1997 et en 2004.

L’entraîneur usmiste, Miloud Hamdi, qui a conduit son équipe à cette finale après un parcours époustouflant, affirme : «C’est une finale historique pour le club et pour moi. Je vais aligner onze guerriers, tous hypermotivés, pour franchir le cap des Congolais, même si la finale se joue en deux manches et que nous sommes en mesure d’aller chercher le trophée à Lubumbashi.» L’USMA qui est en stage bloqué depuis mardi dernier, a effectué hier sa dernière séance d’entraînement au stade de Bologhine, à huis clos, en présence de tous les joueurs après le retour des blessés.

Néanmoins, l’équipe sera amoindrie par l’absence de Meftah et Andréa, tous deux suspendus, et Derfalou, blessé. Pour sa part, l’équipe du TP Mazembe, qui se trouve à Alger depuis jeudi, en provenance de Marrakech après un stage d’une semaine, sera au grand complet. «J’ai l’embarras du choix pour composer mon onze de départ car je dispose de la totalité de mon effectif. Ce qui renforce nos ambitions d’aller chercher un résultat positif face à l’USMA et décrocher le titre», a déclaré l’entraîneur français de TP Mazembe, Patrice Carteron, hier, en marge de la séance d’entraînement effectuée au stade Omar Hamadi.

Un effectif riche et expérimenté

Le TP Mazembe demeure un redoutable adversaire pour l’USM Alger, même si la mission des Algérois n’est pas impossible. C’est un club, habitué aux grands rendez-vous africains et mondiaux, devenant même le premier et le seul club à avoir atteint la finale du Mondial des clubs, perdue contre l’Inter de Milan en 2010.

Le TP Mazembe a remporté la Ligue des champions africaine à quatre reprises (1967, 1968, 2009, 2010) dans son ancienne et nouvelle version, sans parler de ses nombreuses participations. La saison passée, le club, présidé par le richissime homme d’affaires Moïse Katumbi, a été éliminé en demi-finale par l’Entente de Sétif.

Conduit par le coach français Patrice Carteron pour la deuxième année consécutive, le TP Mazembe  possède un effectif riche et expérimenté avec la présence de plusieurs joueurs étrangers pratiquant un football résolument tourné vers l’offensive. La force de l’équipe réside dans son compartiment offensif avec ses deux fers de lance, Roger Assale et Mbwana Samatta, qui ont chacun inscrit cinq buts dans cette édition. Le TP Mazembe est néanmoins très prenable en défense, ce dont doivent profiter les joueurs de l’USMA pour faire la différence même si, à ce stade de la compétition, le match s’annonce très serré.
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Slimane Mekhaldi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..