Lina Husseini. Editrice pour Athéna édition et diffusion (Sénégal) : Dans nos sociétés subsahariennes, l’engagement a laissé place à une négation des convictions pour paraître plus lisse

Elwatan; le Vendredi 30 Octobre 2015
98937


A mon avis, l’écrivain engagé a, tout au long des différentes époques, contribué à dévoiler, dénoncer les injustices et influencer l’évolution des conditions de vie de l’homme. Le regard critique de l’écrivain sur la société est indispensable pour la faire réagir, mais pour cela, il doit convaincre. Dans chaque évènement sociétal, le rôle des écrivains a été révélateur, déterminant, et ils se veulent – pour la plupart d’entre eux – «la voix des sans-voix» pour ceux qui ne peuvent pas protester.

Dans nos sociétés subsahariennes, l’engagement a de bien des façons laissé place à l’intérêt, au confort et très souvent à une négation des convictions pour paraître plus lisse, plus dans le moule des pouvoirs en place. Ou encore certains écrivains, pour reprendre les mots du professeur Souleymane Bachir Diagne, «proclament des valeurs qu’ils n’incarnent pas» et ne sont plus, par conséquent, en mesure d’influencer leur environnement, puisque leur crédibilité est pointée du doigt.

Et des limites existent, tels la censure, l’analphabétisme. Pour contrer cela, de plus en plus d’écrivains ont adopté le rôle de chroniqueurs pour faire passer des idées au plus grand nombre, par le biais des réseaux sociaux. Des réseaux sociaux qui, même sans prendre la place du livre, contribuent de façon très large à ce que les responsabilités, les injustices, les erreurs de personnes influentes, les guerres… ne puissent plus être dissimulées et les pensées manipulées. Pourtant une phrase de Jean-Paul Sartre décrit parfaitement le rôle et l’importance de l’écrivain comme garant de nos sociétés : «L’écrivain est en situation dans son époque : chaque parole a des retentissements ; chaque silence aussi. Nous écrivons pour nos contemporains, nous ne voulons pas regarder notre monde avec des yeux futurs, ce serait le plus sûr moyen de le tuer, mais avec nos yeux de chair, avec nos vrais yeux périssables.»
 

Categorie(s): culture

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..