Logements sociaux à Sidi M'hamed : Prochain affichage de la liste

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2008
24481

La liste des 60 logements sociaux de l'Apc sera affichée dans les prochains jours.» Ce sont là les propos de M. Bourouina qui a retrouvé son poste à la tête de l'assemblée de Sidi M'hamed.

Sans toutefois donner d'échéances précises, il affirmera que la commission de la wilaya déléguée de Sidi M'hamed n'en est qu'aux dernières retouches, en se penchant sur les demandes des postulants de la cité Mahieddine et des groupes HLM de la Place du 1er Mai. Il affirmera dans ce sillage que les élus de l'Apc ont reçu l'affirmation du wali délégué que la commune de Sidi M'hamed aura «un quota supplémentaire» après l'affichage de la liste «qui ne saurait tarder.» «Les postulants de cette commune seraient plus de 4000 et l'Apc a été dans l'obligation de procéder à un tri poussé et au découpage de la commune en zones qui recevront, chacune, un traitement particulier, selon les cas spécifiques de chaque citoyen», précise M. Bourouina, tout en affirmant que le quota qui lui a été affecté est en-deçà des attentes de la population de la commune qui est de plus de 150 000 habitants. «Cette situation nous met dans la gêne et nous met en porte-à-faux avec les engagements pris avec les administrés», assure toujours l'élu qui se prévaut d'avoir entrepris des projets d'utilité publique, mais que d'anciens contentieux hérités des mandats précédents bloquent toujours. L'élu qui ne manquera pas, à l'occasion de la réunion avec le wali d'Alger, Kebir Addou, de relever les défis auxquels sont confrontés les élus dans la gestion de la cité, notamment des contraintes subies pour régler le problème des LSP. Le P/Apc qui assure que des efforts ont été consentis par les assemblées précédentes mais ne connaîtront pas d'effets «en raison de blocages». Le conseil communal a pris la décision, le 21 mai 2005, d'acquérir auprès de l'EPLF de Boumerdès 100 logements répartis entre Khemis El Khechna (70) et Réghaïa (30). 21 milliards de centimes avaient été engagés pour la réalisation de ce projet initié pour résorber le problème de la crise du logement dans cette commune. «La décision a été prise, comme c'est le cas dans d'autres communes de la circonscription de Sidi M'hamed à laquelle ma commune est rattachée», dira l’élu. Pour le P/Apc, les services de celle-ci n'ont pas donné leur aval à l'initiative de l'APC «qui pouvait prendre en charge la totalité de l'opération».
Il reste que les services de la wilaya déléguée qui assistent aux opérations menées par l'Apc d'Alger-centre, ont proposé une alternative comme celle d'acquérir des assiettes de terrain. «Aucune opération n'a été menée et la rareté du foncier semble en être la cause principale», relèvera M. Bourouina. «Des bidonvilles ont été éradiqués mais il en reste encore, soutient-il. D'autres comme celui de Zaâtcha, avec pas moins de 300 baraquements pourrait être utilisé pour la construction d'infrastructures d'utilité publique. Des propositions dans ce sens ont été faites mais l'OPGI, à qui appartiennent les chalets occupés, tergiverse et ne répond pas à nos exigences», affirmera-t-il lors d'un entretien dans El Watan. La wilaya de Sidi M'hamed a connu les mêmes difficultés et les listes n’ont été affichées qu'à la veille des élections locales comme c'est le cas dans les communes d'El Mouradia et El Madania. Aucune contestation importante n'a été signalée à part quelques recours formulés. Quelque 200 logements, pour un total de 10 000 demandes, ont été octroyés à la circonscription qui fait face au problème récurrent du vieux bâti. Faut-il rappeler que l'Apc de Sidi M'hamed est la seule à avoir confectionné un livre avec des articles de presse ayant trait à la gestion de l'Apc.

Categorie(s): alger

Auteur(s): Nadir Iddir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..