LSP à Guelma. Le calvaire des souscripteurs continue

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2008
1

Les souscripteurs aux 75 logements sociaux participatifs (LSP), situés sur la route de Belkheïr dans la wilaya de Guelma ne finissent plus d’en voir des vertes et pas mûres.
Ces bénéficiaires ont été contactés fin 2004 par le représentant du promoteur EPLF El Tarf, afin de compléter leur dossier CNL pour être ensuite convoqués en 2005 pour la signature d’un engagement et le versement d’une première tranche arrêtée à 350 000 DA, et ce après que la CNL a accepté les dossiers pour l’acquisition des logements de type F3 d’une superficie de 65m2 pour un montant évalué, à l’époque, à 1 450 000 DA. Depuis, un flou et des lenteurs à n’en plus finir se sont installés autour de cette affaire poussant les bénéficiaires, à travers leur association, à multiplier, dans un premier temps, des requêtes, invitant toutes les parties prenantes, EPLF El Tarf, le groupe SGP Est/ Sud-est Annaba, la DUC et la DLEP de Guelma, avec copies transmises à la wilaya, à mettre fin à leur calvaire, mais en vain. La signature du fameux VSP (vente sur plan) n’a pas eu lieu, car l’EPLF El Tarf l’avait refusé en bloc, usant de subterfuges comme celui consistant à faire signer des contrats de vente aux acquéreurs par voie d’huissier de justice, ainsi, l’intitulé du document prend la forme d’une désignation de logement. Dès lors, les mouvements de protestation se sont multipliés, une première fois avec l’observation d’une journée de piquet en août 2006 au niveau du siége de l’EPLF Tarf à Ben M’hidi, et 9 jours d’affilée de contestation en août 2007, sachant que les protestataires étaient munis d’une décision de justice, nous dira le président de cette association, invitant le promoteur à désigner les logements à leurs attributaires. Ne voyant rien venir, même pour l’augmentation du prix du logement, qui est passé entre-temps à 1800 000 DA, ils iront même à la mise en demeure par le biais de leur avocat pour faire valoir leurs droits. Mais rien! Un dernier rebondissement est survenu il y quelques jours, et à la grande surprise de ces infortunés, et dans le cadre de la régularisation du dossier relatif au VSP du projet 75 logements, ils ont été destinataires de convocations émanant d’un huissier de justice sur la demande de l’EPLF, et ce afin de signer les documents nécessaires au VSP, notamment l’annexe 3 et 9, sujettes à controverse et indexées par les acquéreurs. Dans une énième correspondance, destinée à la DLEP de Guelma, dont une copie nous a été remise, les souscripteurs s’interrogent sur cette action, vu que ces derniers ont déjà, dans le passée, signé les documents émanant, en 2005, du ministère de l’habitat pour l’aide de la CNL. Aujourd’hui, ces même documents, portant d’autres références, leur parviennent, les amenant à s’interroger, abasourdis, sur le devenir de leurs logements.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): Karim Dadci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..