Malgré les promesses de Noureddine Moussa : Les fonctionnaires de l’habitat sceptiques

Elwatan; le Lundi 11 Avril 2011
1


Une délégation de cinq représentants des protestataires a été reçue par le ministre Noureddine Moussa. «Les responsables du secteur ont fait preuve de bonne foi. Ils nous ont promis de régler nos problèmes dans les meilleurs délais. D’ici jeudi prochain, une note ministérielle sera faxée à toutes les directions de wilaya pour prendre en charge nos revendications», a déclaré Aït Yahia Hocine, porte-parole de la Coordination nationale des travailleurs de l’habitat et de l’urbanisme (CNTHU). Et d’ajouter : «Le ministre nous a promis des augmentations de salaire conséquentes, l’application d’un régime indemnitaire et la titularisation des employés contractuels.» Ces assurances des responsables du secteur n’ont pas complètement mis en confiance les contestataires.

«On ne veut pas de fausses promesses, on veut du concret», ont-ils insisté. Ils ont décidé, en effet, de maintenir la grève générale jusqu’à la satisfaction de toutes leurs revendications. «Je travaille dans le préemploi pour la troisième année consécutive. Je fais mon travail normalement, mais on refuse de m’intégrer. C’est une injustice», s’est indignée Taous, une jeune fonctionnaire de Tizi Ouzou. Pour le délégué de la wilaya de Tébessa, Alouti Abdelaziz, il s’agit de dénoncer la pression exercée sur les collègues grévistes. «Deux ingénieurs, sous enquête judiciaire, ont été radiés sans qu’ils soient condamnés par la justice, juste parce qu’ils ont participé au mouvement de grève. Nous n’acceptons guère ce genre de pression et d’intimidations», a-t-il tonné. «Pour répondre aux accusations de l’UGTA, j’affirme que nous ne sommes pas des agitateurs. Nous n’allons pas abdiquer. Nous activons dans un cadre pacifique et légal pour faire valoir nos droits», a déclaré un délégué de Boumerdès.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Samir Ghezlaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..