Marché ou souk ?

Elwatan; le Dimanche 15 Mars 2009
1

Le marché du 27 Janvier 1957, plus connu par marché des 1014 logements, est dans un état lamentable. Le manque d’hygiène et l’insalubrité caractérisent cet espace qui ne désemplit pas.
Le sol est boueux, les escaliers crasseux et très étroits et les issues de secours sont une autre paire de manche : l’une des sorties principales (située en face de la Cacobath) est « ornée» par un amas d’immondices, véritable vivier de moustiques et de rongeurs.
Les vendeurs y jettent quotidiennement leurs ordures, lesquelles dégagent des odeurs nauséabondes, rendant l’air irrespirable. En plus des problèmes d’hygiène, le mauvais éclairage est l’autre «tare», tout comme le non-respect des espaces réservés à la vente, car malgré l’existence de locaux destinés aux commerçants, certains n’hésitent pas à étaler leurs marchandises au niveau des passages, générant une entrave à la circulation, au vu du nombres important de visiteurs.
A l’extérieur du marché, la situation n’est guère meilleure. En dépit de la transformation d’une partie du trottoir en parking, afin de réduire l’embouteillage, le problème persiste, notamment à partir de 16 h. Inauguré le 28 janvier 2001, ce lieu n’a de marché que le nom, et rien n’augure de changements, les choses ayant toujours été ainsi.

Categorie(s): setif

Auteur(s): Zeguir Houssem

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..