Marché pétrolier : Première historique, le brut à 100 dollars

Elwatan; le Jeudi 3 Janvier 2008
24467

Le pétrole démarre en hausse, en ce début d'année 2008, avec un nouveau record à 100 dollars le baril sur le marché new-yorkais. A Londres, le brent a lui aussi battu un record à 97,71 dollars le baril. Après la fermeture des marchés à l'occasion des fêtes de fin d'année, les prix du pétrole ont pris plus d’un dollar le baril aussi bien à Londres qu'à New York dès l’ouverture des marchés.
Lundi 31 janvier, ils avaient clôturé l'année 2007 nettement au-dessus des 90 dollars le baril. Hier à Londres, à l'ouverture, le baril de brent de la mer du Nord prenait
95 cents par rapport à sa cotation de fermeture du lundi 31 décembre 2007. Il était coté à 94,80 dollars le baril.
A New York, le light sweet à l'ouverture prenait plus de deux dollars (2,02 dollars) par rapport à sa cotation de fermeture de lundi passé. Vers 14h GMT, il était coté à 98 dollars le baril. Les prix ont encore poursuivi leur hausse durant l'après-midi puisque, vers 15h GMT, le brent était à 96,24 dollars le baril, tandis que le light sweet crude était à 98,06 dollars. Les prix du pétrole ont repris leur hausse depuis l'assassinat de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto le 27 décembre 2007. Cette hausse des prix est due à plusieurs facteurs dont les plus importants sont la situation sécuritaire dans le delta du Niger et les prévisions de baisse du niveau des stocks américains de brut. A cause des fêtes du nouvel an, la publication des chiffres hebdomadaires des stocks américains a été retardée de 24 heures (jeudi au lieu de mercredi). Les analystes expectant une baisse de 1,8 million de barils, tandis que la rumeur donne une baisse de 3,15 millions de barils. Ces données donnent plus de crédit à la perspective de prix élevés du pétrole pour l'année 2008. Les records de l'année 2007 devraient être battus et, selon le département américain de l'Energie, la moyenne du prix du pétrole brut pour l'année 2008 serait de 85 dollars le baril. En 2007, cette moyenne a été de 72,41 dollars le baril pour le brut aux Etats-Unis. Les prix ont connu une augmentation de 10% environ par rapport à l'année 2006 durant laquelle la moyenne enregistrée a été de 66,25 dollars le baril. Le record en matière de prix a été battu le 21 novembre 2007 sur le marché new-yorkais avec une cotation de 99,29 dollars le baril de brut.
Le brent quant à lui avait enregistré un record à 96,65 dollars le baril sur le marché londonien le 26 novembre 2007. Finalement, après avoir frôlé à plusieurs reprises la barre des 100 dollars le baril, le pétrole est resté volatile en dessous des 100 dollars. Mais ce n’atait que partie remise, puisque plusieurs observateurs considèraient la barre des 100 dollars comme un objectif de court terme. Et c’est finalement hier 2 janvier ,premier jour d’ouverture du marché pour l’année 2008 que la barre des 100 dollars a été franchie. Ainsi, la possibilité d'un ralentissement de l'économie américaine ne risque pas de faire chuter les prix du pétrole qui resteront portés par les problèmes géopolitiques et l'instabilité dans certaines régions productrices de pétrole ainsi que d'un maintien du niveau de la demande dans les économies des pays émergents.
Pour sa part, la banque d'investissement Goldman Sachs a prédit un baril de pétrole brut à 105 dollars pour la fin de l'année 2008.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Liès Sahar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..