Mascara : L’inquiétude des mandataires en fruits et légumes

Elwatan; le Mardi 25 Mai 2010
49525

Les mandataires en fruits et légumes de Mascara refusent
la transformation du parc de stationnement, en cours d’aménagement, en un marché parallèle.
La gestion du marché de gros des fruits et légumes de Mascara demeure la préoccupation majeure des mandataires. «Il faut arriver tôt pour voir l’anarchie dont souffre notre marché. En l’absence de règlements intérieurs clairs, les commerçants et autres mandataires continuent de subir les conséquences», a tenu à nous lancer un sexagénaire, mandataire de profession. Des mandataires et autres commerçants qui se préparent à mettre le cap sur le sud n’ont pas hésité à nous exprimer leur mécontentement quant à la fermeture des deux entrées principales du marché, la multiplicité des intermédiaires et l’étroitesse des passages destinés à la circulation des camions faute de parc de stationnement. Parallèlement, l’aménagement d’un parc, à proximité du marché, a brouillé les cartes des mandataires qui redoutent la création d’un marché parallèle pour la vente exclusive des légumes.

Stationement anarchique

«Nous refusons la transformation du parc de stationnement en un marché parallèle», s’accordent à dire les mandataires. Contacté par nos soins, un responsable de l’administration, qui a préféré garder l’anonymat, a rejeté en bloc l’idée de la création d’un marché pour la vente exclusive des légumes, en disant: «les travaux d’aménagement dont fait l’objet le parc entrent dans le cadre de l’extension du marché de gros et, ce, à la demande des mandataires. Il s’agit purement et simplement d’un parc de stationnement visant à mettre de l’ordre à l’extérieur du marché». Rappelons que le marché de gros, dans sa nouvelle version, réouvert le mois d’avril dernier, a fait l’objet d’une opération de réhabilitation qui a nécessité la somme de 16,2 milliards de centimes. Il devrait compter 106 stands de vente en gros de fruits et légumes, un pont-bascule, 5 chambres froides, un café-restaurant, un bloc administratif et une salle de prière.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): A. Souag

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..