Mascara : Le P/APW au cœur d'une cabale

Elwatan; le Mercredi 18 Mars 2009
1

Ce sont au moins quatre organisations, l'UNPA, l'UNFA, l'UNJA et l'ONEC, en plus de deux sections syndicales, l'UGTA et le SNAPAP, à avoir signé un communiqué de dénonciation des déclarations du président de l'APW de Mascara, Boukhari Brahim, qui a critiqué, au cours de la dernière session de l'assemblée qui s’est tenue le 10 mars, le fonctionnement du service des cartes grises de Mascara.

Les «représentants» des organisations, après avoir annoncé leur soutien aux fonctionnaires de «l'administration», incitant ces derniers à «se rapprocher des instances compétentes pour leur réhabilitation», ont appelé les autorités de l'Etat à mettre un terme à ce qu'ils qualifient de «dépassements». Parallèlement, deux sections syndicales de l'UGTA et du SNAPAP ont également manifesté, chacun à sa manière, leur mécontentement contre les déclarations du président de l'APW qui «touchent à la dignité des fonctionnaires». Contacté par nos soins, le président de l'APW, qui a assume la charge de mouhafedh du FLN à Mascara, s'est interrogé sur les dessous d'une campagne de déstabilisation menée à son encontre, en précisant que les dernières déclarations sur le service des cartes grises de Mascara «sont appuyées par des documents de citoyens qui attendent la délivrance de leurs cartes grises depuis plusieurs mois». Allant plus loin, il dira : «En ma qualité de président de l'APW, je suis en droit de m'inquiéter des problèmes des citoyens comme d'appeler à une session extraordinaire de l'assemblée pour l'installation d'une commission d'enquête au sein du service des cartes grises.» Signalons que la plupart des représentants des organisations de masse signataires du communiqué de dénonciation sont des FLNistes opposants au mouhafedh.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A. Souag

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..