Mohamed Arabi. Secrétaire général de Société Générale Algérie : «Un plan de transformation qui tend à redéfinir le métier de banquier»

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


-Le groupe Société Générale a initié un nouveau positionnement à l’horizon 2015. Pouvez-vous expliquer en quoi consiste ce nouveau plan ?

Cette nouvelle posture de communication s’inscrit dans le sillage de ce qui a été réalisé par le groupe depuis mars 2011 pour accompagner le projet de transformation initié en 2010. Ce projet  s’est accompagné d’un ensemble de chantiers. Parmi ceux-ci, la dynamique client qui met ce dernier au centre des préoccupations de la banque. La campagne de communication institutionnelle a été lancée en Europe en mars 2011. Le plan de transformation qui tend à redéfinir le métier de banquier est assis sur 4 axes : l’axe client, l’axe opérationnel (la mutualisation des outils), l’axe collaborateur et l’axe image. L’axe sur lequel s’inscrit la campagne est la relation banque-client que nous voulons de confiance et durable. Les 4 axes de ce projet de transformation ambitionnent de faire de Société Générale «la banque de référence».

La campagne de communication devait être par la suite adaptée aux filiales, chacune selon son contexte local, et c’est le cas pour la SGA qui, selon un cahier des charges, s’est fait assister par une agence de communication pour cette adaptation, tout en gardant l’essence de la campagne du groupe, à savoir «l’esprit d’équipe». Une nouvelle signature a donc été adoptée dans ce sens : «Développons ensemble l’esprit d’équipe Société Générale Algérie.»

-Pour les clients, quelles sont les actions qui concrétiseront ce plan de transformation sur le terrain ?

Le groupe Société Générale fonctionne avec trois valeurs : l’esprit d’équipe, l’innovation et le professionnalisme. Pour l’axe client, nous avons développé la valeur esprit d’équipe qui, à l’origine, concernait beaucoup plus les équipes en interne. Nous l’avons transformé pour lui donner une dimension client.L’esprit d’équipe concerne aussi la relation banque-client. C’est la promesse de bâtir une relation de confiance et d’accompagner le client dans ses projets dans la durée.

-On a l’impression que cette nouvelle communication et ce redéploiement au niveau de l’image pour les banques sont liés à la crise qui secoue actuellement la zone euro. Est-ce le cas pour vous ?

Le chantier actuel a été initié antérieurement et indépendamment de la crise. Il a  pour objectif de vraiment améliorer notre relation avec nos clients. La crise est arrivée, elle nous a renforcés dans notre conviction et nous a donné raison, dans la mesure où le métier de banquier est actuellement chahuté. Notre démarche veut démontrer que nous sommes là pour le client.

-Pourrait-on avoir une idée du bilan de Société Générale Algérie pour 2011 et les perspectives de développement pour 2012 ?

Notre bilan n’a pas encore été validé par les commissaires aux  comptes, mais je peux vous dire que nos résultats sont en progrès.
 Au niveau de Société Générale Algérie, plusieurs projets  sont menés actuellement. Nos projets permettront d’améliorer la rentabilité de la banque. Nous travaillons sur des projets pour améliorer le processus d’octroi de crédits aux PME.
Le leasing est aussi concerné. Pour les particuliers, nous travaillons sur le segment crédit immobilier. Nous avons aussi lancé depuis 3 ans un système de management de la qualité. Cela va dans le sens de la nouvelle campagne et de la transformation initiée par le groupe pour mieux servir le client. Ceci est passé par une certification ISO 9001 délivrée Afaq Afnor pour nos opérations commerciales à l’international. Nous travaillons pour maintenir ce système et l’élargir à d’autres processus.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Roumadi Melissa

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..