Mostaganem, Sidi Bel Abbès, Chlef et Témouchent : L’investissement enfin libéré ? : Les mégaprojets seront-ils lancés à Sidi Bel Abbès ?

Elwatan; le Mardi 27 Octobre 2015
98866


Universitaires, élus, opérateurs économiques et banquiers se sont concertés sur le type d’investissement qui sied au mieux aux caractéristiques et potentialités économiques de la région. Le chef de l’exécutif.

Pour Hasnaoui Brahim, représentant le groupe éponyme, la conjoncture économique actuelle, marquée par la baisse des revenus tirés des hydrocarbures, «est une chance extraordinaire pour relancer l’investissement productif». «Tout le monde sait que l’économie a, longtemps, été tirée par la dépense publique. La donne a changé et il est, donc, nécessaire d’imposer une nouvelle logique en matière d’investissement», dira-t-il. Et de préconiser la mise en place d’un groupe de réflexion qui aura à identifier, avant la fin de l’année 2015, une short-liste de projets adaptés aux réalités économiques de la région.

En somme, cerner un portefeuille de projets qui doit cibler l’arrière-ville et plus précisément les daïras des Hauts Plateaux.

Cette démarche, poursuivra-il, devrait permettre d’assoir, sur des bases rationnelles, une stratégie de développement locale sur une période de 10 à 20 ans. Beaucoup d’atouts plaident, effectivement, pour le développement de secteurs disposant d’un potentiel de croissance extraordinaire.

Aussi, la disponibilité de moyens de transport (autoroute est-ouest et chemins de fer) ainsi que des espaces de stockage importants d’intrants et de produits divers, à proximité de plusieurs grands ports du pays, confèrent à la région nord de Sidi Bel Abbès un statut de zone-tampon entre le nord, le centre et le sud est. Lors des débats, le secteur de l’agriculture a été mis en avant en matière d’investissement, particulièrement l’agriculture parentale et l’agro-industrie.

Pour d’autres intervenants, des projets d’envergure attendent le feu vert des autorités locales, et surtout une meilleure gestion du foncier, pour être lancés. Celui initié par la société Ifriqiya Univers qui projette de réaliser une «cité du cinéma» et un «complexe technopole et touristique», en sus d’un train à sustentation magnétique sur 25 km dans la région de Tessala, dénote clairement de l’attractivité économique de la région de Sidi Bel Abbès.

«Ce mégaprojet, prévu initialement dans la région de Relizane, bénéficie du soutien de cinq banques étrangères et de firmes locales spécialisées dans le bâtiment et les travaux d’hydraulique», a précisé M. Mouatz, représentant de ladite firme.

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): Abdelkrim Mammeri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..