Mourad Meghni : Un convalescent de luxe

Elwatan; le Mardi 25 Mai 2010
49508

Mourad Meghni sera-t-il retenu dans la liste des 23 joueurs algériens qui participeront à la Coupe du monde 2010 ? La question est sur toutes les lèvres, à une semaine de la date limite de dépôt de la liste.
Les envoyés spéciaux algériens présents à Crans Montana, où les Verts se préparent depuis plusieurs jours, suivent avec beaucoup d’intérêt les apparitions sur le terrain du meneur de jeu de l’équipe d’Algérie. Sa participation aux séances d’entraînement, en solo ou parmi le groupe, fait l’objet de nombreuses observations et commentaires. Le staff technique qui décidera si le joueur sera retenu ou non prend tout son temps. Dans le dispositif des Verts, Mourad Meghni est un élément important. Sa touche technique, ses (grandes) facultés à garder le ballon, ce qui permet à ses partenaires de souffler pendant le match, sa vision et son sens tactique font de lui un joueur incontournable.

Depuis son intégration dans le groupe, l’équipe nationale a franchi un nouveau pas dans la qualité du jeu. Celui qu’un jour le sélectionneur français, Raymond Domenech, a qualifié de «joueur très proche de Zidane par ses (grandes) qualités techniques» joue de malchance depuis le début de l’année 2010. Les blessures ne l’ont pas épargné et ont même parasité une partie de sa participation à la CAN 2010 en Angola. Loin de se décourager, Mourad Meghni s’est au contraire accroché pour revenir à son meilleur niveau. Il a raté une partie de la saison avec son club, la Lazio de Rome, mais ne désespère pas d’être dans le bon wagon pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Dimanche, il s’est entraîné avec ses camarades. C’est encourageant.

Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, mesure parfaitement l’importance de ce joueur non seulement en Coupe du monde, s’il est complètement rétabli, et surtout après le Mondial. Pour rappel, d’importantes échéances attendent les Verts juste après la Coupe du monde 2010. C’est dans cette perspective, justement, que le patron des Verts n’a pas voulu précipiter sa décision. Mourad Meghni a un (grand) avenir en équipe nationale. Normalement, cette dernière se construira autour de lui lors des prochaines années. Sur un plan humain et affectif, il serait dommage de le laisser à la maison alors que toute la crème du football sera présente en Afrique du Sud.

A priori, c’est l’option qui a été arrêtée par le staff technique. Elle a fédéré tout l’aréopage des Verts. Il serait cruel de priver l’«artiste» d’une Coupe du monde et qui plus est la première sur notre continent. En football, parfois le cœur prend le pas sur la raison et la logique. Pour tout ce qu’il représente, surtout dans une perspective d’avenir, le «Romain» mérite qu’on lui renvoie l'ascenseur. A une époque où le football est devenu une véritable industrie avec son implacable logique basée sur l’intérêt et le profit, Rabah Saâdane a le mérite de cultiver d’autres vertus, plus conformes à notre approche du ballon rond. Mourad Meghni en Coupe du monde. Bien sûr que oui !

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..