MTN / CAF. JSK 1 - Al Ahly Tripoli 2 : Mauvaise entame pour les Kabyles

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
30324

Nous avions bien écrit dans notre édition d'hier que les Kabyles auraient fort à faire avec cette équipe libyenne d’Al Ahly de Tripoli et qu'ils avaient tout intérêt à ne pas rater leur entame de la compétition. Le résultat final nous a donné raison.
En effet, les Kabyles, qui avaient produit une pâle copie, sont complètement passés à côté de leur sujet. Noureddine Saâdi, en fin connaisseur, avait pourtant averti que «si l'on arrive à tenir les 20 premières minutes, il est fort à parier que nous aurons un bon coup à jouer». Non seulement les Libyens ont tenu les 20 premières minutes, mais ils ont aussi réussi leur coup. Et dire que les Kabyles avaient pris le match à leur compte dès l'entame de la partie où le gardien, Bira, a été plus d’une fois sollicité, notamment par les deux tirs de Dehouche (8' et 24') sur lesquels le gardien adverse avait fait étalage de toute sa classe au prix de belles claquettes. Il reste que l'absence de Meftah était considérablement ressentie par les locaux, car le latéral droit de la JSK a toujours apporté un plus au plan offensif.

Une absence qui avait aussi fait le bonheur du coach Saadi, qui a déclaré que «l'absence de Meftah est un atout supplémentaire pour nous. Elle nous permettra de libérer un milieu de terrain pour mieux gérer l'entrejeu». Au fil des minutes, les Kabyles perdaient de leur verve et surtout leur football. D'autant qu’avec Berramla et Abdeslam en petite forme ces derniers temps et Achiou muselé, c'est toute la stratégie de Lang qui était remise en cause. Ajouter à cela l'absence de recharges offensives, les Kabyles ont eu toutes les peines du monde à trouver des solutions. A la reprise, les Kabyles ont eu un semblant d'ascendant notamment sur ce mauvais renvoi de la défense visiteuse que Bensaïd, suite à un service de Dehouche, n'avait pas su concrétiser alors qu'il était seul face au gardien (50').

Ceci bien avant la douche froide de Assad Osmane. Le remuant attaquant et capitaine libyen, d'un tir pointu, loge des 35 yards un ballon qui est va déchirer la toile d'araignée de Chaouchi (58'). Cette ouverture du score jettera un coup de froid dans les travées du stade du 1er Novembre.
Les Canaris ont encaissé un but à la 72' et un deuxième par Medjbel. La messe venait d'être dite pour les Kabyles. A 2-0, Saâdi gérera le match à sa guise, même si les Kabyles étaient revenus au score grâce à un penalty exécuté par Coulibaly suite à une faute de Daoud Omar sur Azuka (77'). Il faut dire que les Libyens ont réalisé là l'exploit de leur carrière en compétition continentale. Et la chambrée de fans qui les a accompagnés était en pleurs car la portée de cet exploit retentira pour longtemps dans les chaumières de Tripoli.

- Stade du 1er Novembre (Tizi Ouzou)
- Arbitrage : Osmane, Sobhi et Nasri (Egypte)
- Buts : Osmane (58') et Bensalah (72') Al Ahly.
Coulibaly (SP 77') JSK.
- Averts : Abdeslam, Derrag et Chaouchi (JSK).
Assad et Bessalah (Al Ahly).
- JSK : Chaouchi, Belabas (Azuka 71'), Oussalah, Belkalem, Coulibaly, Abdeslam (cap), Dehouche (Belaoud 80'), Achiou, Berramla (Amaouche 53'), Bensaïd, Derrag.
- Entr : Lang
- Al Ahly : Bira, Assad, Khouzam, Daoud, Muftah, Sadou, Massoud, El Beskine, Ndgenegie (Medjbel 55'), Kara (Ejlal 88'), Lotti (Bensalah 71').
- Entr : Saâdi

Categorie(s): sports

Auteur(s): Mohamed Rachid

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..