Nourredine Saâdi. Entraîneur de l’ASO : «Nous devons passer ce tour»

Elwatan; le Samedi 18 Fevrier 2012
1


- Comment se présente cette rencontre ?

Pour nous, cela se présente sous de bons auspices, et je dois dire avec modestie que l’équipe de Chlef n’aura pas de difficultés à passer ce tour, même si l’aventure africaine n’aura rien d’une partie de plaisir. Donc, je pense que l’ASO a les moyens et les capacités de passer l’écueil burkinabé.


- Et votre adversaire, vous le connaissez ?

Je ne le connais pas et je ne cherche pas à le connaître. Ce que je sais, c’est que le championnat du Burkina Faso ne commencera que le 18 (aujourd’hui). Alors, nous devons faire abstraction de tout ce qui concerne notre adversaire et nous engager pleinement dans la préparation de ce match, d’autant que nous allons jouer la première manche à l’extérieur.


- Quel est donc votre plan d’entraînement ?

Nous avons décidé d’aller un peu plus tôt à Ouagadougou pour des raisons évidentes. Nous devons donc mettre à profit ce mini-stage pour récupérer et travailler tous les aspects que nécessite une préparation de ce niveau. Je crois que le temps est suffisant pour mener à bien notre programme qui comporte, entre autres, des séances de musculation le matin et des entraînements sur la pelouse en fin d’après-midi.


- Vous paraissez optimiste…

Sincèrement, je suis optimiste comme je l’ai toujours été. Je crois en nos chances, car mes protégés méritent bien une qualification pour tous les efforts consentis.  Un bon résultat en Champion’s league africaine aura sans doute des conséquences positives sur le football national en général et l’équipe de Chlef en particulier.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Ahmed Yechkour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..