Nouvelles de Annaba

Elwatan; le Dimanche 6 Janvier 2013
1


Bientôt une structure pour les enfants hospitalisés et leurs parents

Les parents d’enfants hospitalisés portent leur regard sur le projet de construction d’un espace pouvant unir les familles et leurs malades. Les travaux de ladite structure avancent tant bien que mal, et à leur aboutissement, c’est le vœu de la défunte présidente de l’association Amel de lutte contre le cancer qui se réalisera, elle qui a de tout temps milité pour le regroupement des parents et des enfants malades notamment ceux issus des différentes wilayas. C’est dire la  portée humanitaire et de solidarité de cette réalisation. C’est à proximité de la clinique pédiatrique Sainte-Thérèse, au chef-lieu de commune, que  sera érigé ce projet d’une capacité d’accueil de 29 chambres. Il est financé sur le budget local. Il est d’autant plus attendu que la wilaya d’Annaba est une destination pour les malades de tout l’est algérien.            A. S.



L’antenne Cnas de Sidi Amar mise à l’index

L’accueil et la prise en charge des assurés ne sont pas le point fort de la Cnas à Annaba. En effet, plusieurs cas confirment ce constat. Il en est ainsi d’un retraité M.Y. la soixantaine qui est venu à notre rédaction se plaindre de l’accueil au niveau de l’antenne de la Cnas de Sidi Amar.
Ce sexagénaire s’était présenté en fin de décembre dernier, muni d’une ordonnance pour y subir un contrôle de routine. Mais grande sera sa surprise lorsqu’il sera orienté vers son médecin traitant pour un éventuel diagnostic. Une fois celui-ci établi, ce retraité est retourné au niveau de l’antenne Cnas où il constatera que le médecin concerné, était déjà parti, laissant derrière lui des  malades livrés à leur propre sort. N’est-ce pas là un cas avéré de mépris ?           T. G.



Oued Aneb : 80 millions de dinars pour les PCD

Oued Aneb, une des douze communes de la wilaya d’Annaba, est l’exemple parfait des conséquences du déséquilibre régional. Frontalière avec les communes de Chétaïbi et de Tréat à l’ouest, Séraïdi au nord et Berrahal à l’est, Oued Aneb qui s’étale sur 190 km2, fait partie des collectivités locales laissées-pour-compte. Tenue longtemps en marge du développement, Oued Aneb aspire aujourd’hui à un lendemain meilleur surtout depuis l’annonce de la création sur son sol d’une zone d’extension urbaine qui va accueillir quelque 26 000 logements, tous segments confondus, et des projets d’équipements publics.
Un événement qui a été accueilli avec joie car il donne naissance à une nouvelle vie pour la population de la commune livrée au chômage et à la malvie. En attendant que ce projet se réalise, Oued Aneb vient de bénéficier d’une enveloppe financière de plus de 80 millions de dinars destinés au financement des programmes communaux de développement (PCD) qui concernent la réhabilitation des routes intra et extra muros, la réalisation de réseaux d’assainissement et d’alimentation en eau potable, ainsi que d’autres opérations d’utilité publique et de jeunesse. Une feuille de route que devra suivre la nouvelle équipe de l’APC.             T. G.

Categorie(s): annaba

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..