Nouvelles de Batna

Elwatan; le Mercredi 4 Decembre 2013
1


Les accélérateurs de particules livrés dans une semaine au CAC

Les trois accélérateurs de particules nécessaires à la radiothérapie arrivent incessamment au centre anticancer (CAC) de Batna. En effet, selon Aïssa Madhoui, directeur de l’établissement, les socles des accélérateurs ainsi que trois tables spéciales ont été livrés dans la nuit de samedi à dimanche, et vont être installés par une équipe de spécialistes dépêchée par le constructeur américain Varian.
«Ce matériel ne représente que le premier arrivage. Cinq autres conteneurs attendent au port d’Alger», nous a informé le directeur du CAC.
En outre, deux scanners sont attendus pour disposer de la palette complète d’outils nécessaires à la radiothérapie. «Si tout se passe correctement, le montage des accélérateurs ainsi que les tests seront entamés la semaine prochaine,  et dans un mois tout sera fonctionnel», s’est engagé Aïssa Madhoui. Par ailleurs, des formations pour la transmission du savoir-faire sont prévues dans le cahier des charges qui lie le CAC de Batna au groupe américain Varian. Que ce soit les physiciens médicaux, les médecins ou autres spécialistes, tous bénéficieront de stage de formation pour la maîtrise du  fonctionnement de cet équipement médical de haute technologie. D’ailleurs, seul le CAC de Batna a pu bénéficier de ces formations.            S. M.




Découverte macabre

Le cadavre d’un homme répondant aux initiales B.M., âgé de 58 ans, a été trouvé dimanche dernier, dans un trou, enseveli sous des gravats et des fragments de buses à Tamechit. Selon les éléments de la Protection civile, l’homme est mort alors qu’il effectuait des travaux de rénovation du réseau d’assainissement sur la route dite de «poids-lourds» à la périphérie de la ville de Batna.             H. B.




Et trois personnes sauvées d’une asphyxie certaine

La vague de froid qui sévit depuis une semaine relance le décompte sinistre des accidents par asphyxie. En l’espace de 72 heures, les services de la Protection civile ont dû intervenir trois fois. Pour cette fois, il s’agit de trois membres d’une même famille, âgés de 9, 14 et 77 ans,  qui ont été sauvés d’une asphyxie au gaz dans un village nommé Tigouasse dans la commune de Seriana, située à environ 30 km au nord de Batna.             H. B.

Categorie(s): batna

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..