Nouvelles de Constantine

Elwatan; le Mardi 3 Decembre 2013
1


Glissement de terrain

Les dernières pluies qui se sont abattues sur la ville du Vieux rocher ont mis à nu toutes les carences et malfaçons sur la chaussée.
De nouvelles crevasses sont perceptibles au niveau de la chaussée du centre-ville et des cités périphériques.
C’est le cas de la rue Larbi Ben M’hidi, truffée désormais de trous, où se forment partout des flaques d’eau, et qui est surtout devenue quasiment impraticable pour les automobilistes. Les trottoirs dont la plupart ont carrément disparu, sont devenus glissants ; ils se sont incurvés sous l’effet des glissements de terrain, un problème qui n’a jamais pris en considération lorsqu’il était moins grave. Face à cette dégradation dans laquelle on patauge, un habitant, excédé fera ce commentaire édifiant : «Ça c’est le travail des entreprises malhonnêtes qui font du sale boulot et repartent, la conscience tranquille. Et qui est chargé de les surveiller ? ».      Yousra Salem




Les souscripteurs au Fnpos en appellent au wali

Les représentants des 200 souscripteurs restants du programme des 850 logements (UV 17, Ali Mendjeli) du Fonds national de péréquation des œuvres sociales (Fnpos) ont observé hier un énième sit-in devant le cabinet du wali. Ils en appellent à ce dernier en tant que premier responsable de la wilaya, pour trouver une solution à leur problème qui n’a pas trouvé d’issue jusque-là. Ces souscripteurs assurent que le Fnpos refuse de leur remettre les clés de leurs appartements, pourtant totalement achevés. Selon eux, ce dernier n’est pas à jour avec le CNL.
«Le Fnpos invoque mille prétextes pour nous spolier de nos logements ; on nous a exigé l’impossible, c’est-à-dire un certificat de conformité et le paiement des redevances auprès du CNL. Et c’est très grave, car ces procédures s’effectuent entre entités officielles», martèlent-ils. Ils ne savent comment procéder pour entrer en possession de leurs logements (qu’ils attendent depuis 2004) surtout en l’absence d’interlocuteur fiable du même Fnpos. Nous avons appris, par ailleurs, que le chef de l’exécutif a reçu les représentants des plaignants dans l’après-midi d’hier et leur a promis de trancher dans cette affaire «dans la mesure du possible ».     O.-S.Merrouche

Categorie(s): constantine

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..