Nouvelles de Naâma

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2008
1


Education à l'environnement

En collaboration avec la direction de l’Education, celle de l'Environnement lance, dès ce mois de janvier, un gigantesque programme d'éducation à l'environnement. 149 clubs verts des douze communes seront concernés par cet ambitieux programme complètement financé par cette institution. Dans un premier temps, 13 établissements scolaires pilotes (5 écoles primaires, 4 CEM et 4 Lycées), sous la houlette de M. Rechidi, cadre de l’Education, auront à créer chacun une pépinière et pratiquer d’autres travaux manuels. D’autres actions qui visent une réflexion sur l’environnement seront traduites par le théâtre, les chants, les chorales et les dessins. Elles porteront en particulier sur l'importance de l'eau et la splendeur de la nature, dans toute sa biodiversité, mais aussi sur une implication par un reboisement dans les écoles et leurs alentours. Il y aurait parmi les diverses démarches une mise en place d’animations et d’informations ayant trait à la pollution qui ne cesse de s’accroître en milieu urbain. Un thème illustré par une opération qui consisterait à récupérer, durant toute l'année scolaire, tous les papiers qui traînent dans les classes de l'ensemble des établissements, afin d'évaluer les quantités de ces déchets et les acheminer par la suite vers une usine de recyclage. A ce propos, les élèves de chaque établissement participeront par l'élaboration d'un projet, dont le thème serait axé sur l’amélioration du cadre de vie du citoyen au sein de sa propre cité. Un autre volet didactique concernera la communication et l’information par une initiation au journalisme. En effet, la création d'un journal, rédigé par un groupe d’élèves de chaque établissement, a été retenue et ces derniers seront dotés d’un micro-ordinateur, de dictaphones et seront encadrés par des journalistes de la radio locale. Par ailleurs, des visites sur les sites protégés, à l’exemple des zones humides classées «Ramsar», sont aussi prévues. Interrogé sur ce vaste projet, M. Youb, directeur de l’Environnement, nous dira que le but essentiel de cette initiative serait de rendre les jeunes responsables et acteurs pour aujourd’hui et pour demain, afin de prendre conscience des problèmes environnementaux et du milieu qui les entoure et de les armer pour l’avenir.

Grogne chez les acquéreurs

de logements FNPOSPrès d'une centaine d’acquéreurs de logements attribués dans le cadre du FNPOS sont venus au siège de la wilaya pour manifester leur désarroi. Ces derniers se disent être «surpris, voire leurrés» par les nouvelles dispositions qui leur ont été appliquées par la direction régionale sise à Tlemcen. Ces attributaires, hommes et femmes, sont venus en force et en colère de Aïn Sefra et de Mecheria pour réclamer une intervention de la plus haute autorité de la wilaya. Certains nous diront que la direction du FNPOS leur a exigé, pour un F3, de verser une première tranche de 370 000 DA, une somme jugée faramineuse et dont beaucoup s’accordent à reconnaître qu’elle est trop excessive pour un simple fonctionnaire. Désappointés, d’autres ajoutent en s’exclamant : «au moment où nombre de travailleurs parmi nous gagnent à peine de quoi manger, voilà que subitement l’on nous oblige à verser une telle somme qui, initialement, n’a pas été prévue». A l’issue d’un entretien entre leur délégation et le chef de l’exécutif, la décision a été prise de réunir dans les délais les plus proches la direction du FNPOS avec ces attributaires, en vue d’aplanir les divergences et d’établir un accord.


Categorie(s): actu régions

Auteur(s): D. Smaili

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..