On vous le dit

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2008
1


- Une décision qui déclenche des mécontentements

Suite à la décision du ministère de la Jeunesse et des Sports de mettre fin aux fonctions de certains secrétaires généraux de fédération et de certains autres directeurs techniques nationaux, un vent de mécontentement souffle du côté de la place du 1er Mai. Il est certain que les intéressés veulent défendre leur dossier, alors que la décision a été prise à la suite des résultats catastrophiques enregistrés lors des derniers Jeux panarabes qui ont eu lieu au Caire, mais aussi pour cause de mauvaise gestion.

- La wilaya de Blida devrait balayer devant sa porte

Au moment où les différents responsables de la wilaya de Blida évoquent à chaque occasion l’incivisme des citoyens et la nécessité d’embellir et préserver l’environnement, une petite ruelle jouxtant la résidence du wali de Blida est dans un état lamentable. En effet, dès la chute des premières pluies, cette ruelle se transforme en un véritable bourbier où marcher à pied y devient quasi-impossible à cause de l’omniprésence de la boue et de petits «lacs» d’eau. L’absence de bitumage et d’avaloirs au niveau de cette ruelle complique davantage la situation, sans oublier la présence d’ordures et l’insécurité qui y règne. Ce décor est transmis en direct aux responsables de la sécurité de la wilaya via des caméras de surveillance placées au dessus du mur de l’habitation du wali. Sans commentaire !

- Les bandes des autoroutes arrêtées

Douze personnes, faisant partie de deux bandes de malfaiteurs semant la terreur sur le tronçon d'autoroute au niveau de la commune de Blida, ont été neutralisées par la brigade de gendarmerie de Zabana à Blida. La première écumait l'espace près d'une orangeraie au lieu-dit «Tchina» et qui guettait les véhicules qui s'arrêtaient pour une raison ou une autre sur le bas côté et, à la faveur de la nuit tombante, recevaient la visite des jeunes âgés de 18 à
32 ans armés de couteaux et de bâtons. La seconde bande, présentée auprès du procureur de la République près du tribunal de Blida, était constituée de six personnes dont un mineur laissé en liberté provisoire, alors que deux hommes sont en fuite. Leur dernier forfait a été l'agression d'une famille le 24 décembre vers 19h, du côté de haouch Montère dans la commune de Blida. De retour de Médéa, l’automobiliste qui allait soulever le capot de sa voiture sera frappé à la tête et sa petite famille sera délestée de ses biens dont des bijoux et une somme d'argent ; une jeune femme enceinte sera fortement secouée par l'agression. Après des investigations et des recoupements, la bande sera neutralisée par la brigade de gendarmerie de Zabana.

- Arrestation de 13 harraga
au large de Ghazaouet

Treize candidats à l’émigration clandestine, dont trois ressortissants africains, ont été interceptés dimanche, à 6h du matin, par les gardes-côtes de Ghazaouet. Partis de la plage de Bekhata, dans la commune de Souahlia, à 3h du matin, à bord d’un canot pneumatique, les 13 harragas, dont l'âge varie entre 20 à 38 ans, ont été aperçus par la tour de contrôle de Marsa Ben M’hidi. Poursuivis, ils ont été arrêtés et l’embarcation équipée d’un moteur de 40 chevaux a été saisie. Les candidats à l’émigration clandestine ont déclaré avoir versé chacun 70 000 DA à un passeur de Maghnia. Les 13 personnes ont été présentées, le même jour, devant la justice, ajoute t-on. La même source n'a pas précisé si le passeur figurait parmi les personnes arrêtées.

- Suicide par pendaison à Mila

Les paisibles citoyens, de la commune de Ahmed Rachedi, dans la daïra de Oued Endja, ont été fortement secoués samedi dernier, après une découverte macabre, vers 8h 20 , d'un corps sans vie suspendu au bout d'une corde, apprend-on auprès de la direction de la Protection civile. La victime, Mebarek G., âgé de 37 ans et père de deux enfants, s'est donné la mort par pendaison à l'intérieur même de la boucherie qu'il entretient au centre-ville de la localité. Les sapeurs-pompiers de l'unité de Oued Endja sont intervenus pour évacuer la dépouille vers la morgue de l'hôpital de Mila, suite à quoi, une enquête a été diligentée par les services concernés afin d'élucider le drame, ajoute notre source.

Categorie(s): epoque

Auteur(s): R.Ep

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..