On vous le dit

Elwatan; le Mercredi 9 Janvier 2008
1


Les stations thermales à l’abandon

Touristiques, elles le sont puisqu’elles attirent un grand nombre de visiteurs. Les stations thermales éparpillées un peu partout à travers le pays, d’une renommée qui dépasse largement les frontières, sont livrées à un abandon qui mérite que l’on s’y intéresse.
Les visiteurs qui reviennent de ces lieux n’ont pas manqué de signaler ce désintéressement des pouvoirs publics à l’égard de ces structures qui méritent une meilleure considération car elles représentent l’histoire d’une région mais aussi l’avenir si une prise en charge effective y est accordée.

Des sépultures de l'époque romaine découvertes à Khenchela

Une équipe d'archéologues dépêchée par le ministère de la Culture dans la wilaya de Khenchela suite à la découverte d'une tombe collective dans la région de Belkitane, commune de Aïn Touila, a confirmé l’appartenance à l’époque romaine des sépultures mises au jour. L’équipe archéologique a daté ces sépultures, dont le site est à 20 km de Khenchela, au début du IIIe siècle, en se basant sur les écritures gravées sur plusieurs des 47 sépulcres découverts et renfermant également des lampes à l’huile.
Ce lieu d’enterrement a été découvert au cours des travaux de pose de canalisations d’eau pour desservir un des villages de la région. Les travaux ont été immédiatement stoppés pour permettre la protection de ces vestiges. Une clôture sera prochainement construite autour du site en attendant sa classification et sa protection.

Un musée national d’archéologie à Tébessa

La wilaya de Tébessa vient de bénéficier de l’inscription d’un projet de réalisation d’un musée national d’archéologie pour conserver notamment quelque 4000 pièces archéologiques.
La wilaya, qui a bénéficié au titre du programme quinquennal 2005-2009, de plus de 300 millions de dinars pour financer notamment des opérations de réhabilitation de nombreux sites archéologiques et naturels, recèle d’importants sites, dont les plus célèbres sont les portes de Caracalla et Constantine, la Muraille byzantine et le temple de Minerve.

Bureaucratie à la daïra de Blida

La daïra de Blida est devenue, ces derniers jours, synonyme d'anarchie et de bureaucratie, et cela se passe face à l'indifférence la plus totale des autorités locales. Absence de formulaires nécessaires pour les demandes de cartes d'identité et de passeports, rush quotidien de citoyens pour quelques guichets seulement sont autant de caractéristiques qui ne cessent de rimer avec cette administration d'utilité publique.
D'autre part, une centaine de citoyens, voulant déposer une demande de logement, ont été contraints de patienter pendant toute la matinée à l'extérieur de la daïra, vu leur nombre important et la rareté d'agents chargés de recueillir les demandes.

Ouvrage posthume de Benazir Bhutto

Harper Collins publie le 12 janvier un ouvrage posthume
de Benazir Bhutto, remis à l'éditeur américain quelques jours avant l'assassinat le 27 décembre de l'ancien
Premier ministre pakistanais.
Le livre, intitulé Réconciliation : Islam, démocratie et
Occident, présente une vision intransigeante d'espoir pour l'avenir non seulement au Pakistan, mais dans le monde islamique.
Benazir Bhutto décrit aussi sa joie d'être revenue au Pakistan en octobre, évoque la première tentative d'assassinat dont elle a fait l'objet peu après son retour quand
une puissante explosion avait fait 139 morts au passage de l'autobus dans lequel elle se trouvait.
L'époux et les enfants de Mme Bhutto signent la postface
du livre que l'ancien Premier ministre a écrit avec un ami
de longue date, l'avocat américain Mark Siegel.

Categorie(s): epoque

Auteur(s): R.Ep

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..