On vous le dit

Elwatan; le Samedi 14 Mars 2009
1


- Exonération et défiscalisation au profit des artisans

Mustapha Benbada, ministre de la Petite et Moyenne entreprise et de l'Artisanat, lors de son passage à Tindouf en début de semaine, a annoncé un allégement de la fiscalité aux artisans rencontrés à l'exposition consacrée aux produits traditionnels confectionnés par des femmes au foyer. Après un abattement de l'impôt forfaitaire unifié (IFU) de 6 à 5%, l'artisan traditionnel pourrait bénéficier d'une exonération totale de l'impôt. Cette nouvelle mesure sera entérinée, selon le ministre, par la loi de finances complémentaire pour 2009. Toujours dans cette même optique, M. Benbada a laissé entendre que des réflexions sont menées au niveau des institutions concernées pour l'instauration d'une défiscalisation au profit des régions des Hauts-Plateaux et du Sud, «conformément aux directives du président de la République».

- Le footballeur Eric Abidal souhaite devenir Algérien

Selon le journal El Mundo Deportivo, Eric Abidal aurait fait les démarches nécessaires pour acquérir la nationalité algérienne. Marié à une Algérienne, l’international français du FC Barcelone s'est renseigné auprès du consulat d'Algérie à Barcelone pour acquérir la nationalité algérienne. Abidal s’est présenté au consulat pour faire les démarches nécessaires et devenir Algérien, tout comme sa femme. Converti à l’Islam depuis plusieurs années, le fougueux défenseur du Barça est marié et père de deux fillettes.

- Le journaliste irakien condamné à trois ans de prison

Mountazer Al Zaïdi, le journaliste irakien rendu célèbre dans le monde entier pour avoir lancé ses chaussures à la tête de George W. Bush, a été condamné, jeudi à Baghdad, à trois ans de prison par la cour criminelle centrale d'Irak. Le journaliste a été accusé d'«agression contre un chef d'Etat étranger lors d'une visite officielle». Mountazer Al Zaïdi, 30 ans, avait plaidé non coupable à la reprise de son procès dans la matinée. «Oui, ma réaction était naturelle, comme celle de n'importe quel Irakien», a-t-il répondu au juge qui lui demandait s'il était innocent. Son avocat a annoncé qu'il ferait appel de cette condamnation. Le journaliste a assuré avoir été «battu et torturé à l'électricité après l'incident par un général». Ses frères avaient annoncé qu'ils tentaient de faire traduire en justice George W. Bush, Nouri Al Maliki et ses gardes du corps pour «torture» devant une cour belge ou espagnole. Une avocate syrienne a indiqué procéder au dépôt d'une plainte devant un tribunal de Bruxelles.

- Immigration clandestine à Laghouat

Trois ressortissants étrangers de nationalité africaine ont été arrêtés à Laghouat par les services de la Gendarmerie nationale de Hassi Delaâ pour séjour illégal sur le territoire national, a-t-on appris de ces services. Munis de passeports et de visas
falsifiés, les ressortissants, âgés entre 26 et 30 ans, ont été placés par le tribunal de Laghouat sous mandat dépôt, selon la même source.

- 20e anniversaire de la création du réseau Internet

Les inventeurs du réseau Internet World Wide Web (WWW) ont fêté, hier, à Genève, au siège de l'Organisation européenne de recherche nucléaire (Cern), le 20e anniversaire de la création du réseau. Ce réseau imaginé par l'informaticien britannique Tim Berners-Lee et ses collègues du Cern s'inspire de la toile d'araignée (Web en anglais) dans le but de permettre aux scientifiques et aux chercheurs dans le monde de rester en contact. En octobre 1990, le premier navigateur Internet a vu le jour, en se basant sur le langage hypertexte «http», mis au point par Berners-Lee et des chercheurs du Cern, pour pouvoir lire les adresses des sites et afficher les pages Web. Appelé souvent le réseau des réseaux, Internet relie des réseaux internes et plusieurs ordinateurs dans le monde, permettant de rechercher des informations ou de contacter d'autres utilisateurs distants de milliers de kilomètres.

- Le SOS de radio Kalima (Tunisie)

La rédactrice en chef d'une radio dissidente tunisienne, Kalima, dont les bureaux à Tunis ont été fermés fin janvier par les autorités, a lancé, mercredi, un appel à l'aide au Parlement européen, se disant victime d'une entrave à la liberté d'expression. Pour les autorités tunisiennes, les activités de Kalima sont en violation des lois et les procédures en vigueur dans le pays. «Je suis venue lancer un cri d'alarme. Nous n'avons rien fait d'illégal», s'est défendue Sihem Bensedrine, rédactrice en chef de la radio dissidente, sous le coup d'une information judiciaire pour «émissions de fréquences sans avoir obtenu de visa légal». «Nous n'avons jamais utilisé de fréquences hertziennes, puisque nous émettons par satellite depuis l'Italie, où nous avions un contrat en bonne et due forme. Notre crime est d'avoir rompu le monopole qui prévaut sur l'audiovisuel en Tunisie», a-t-elle précisé devant la presse en marge d'une session plénière du Parlement. Le 30 janvier, la police a pénétré dans les locaux de la radio indépendante qui diffusait depuis plusieurs mois sur internet et depuis le 26 janvier sur le satellite Hotbird depuis l'Italie, a-t-elle raconté. «La police a changé les serrures, confisqué notre matériel, intimidé les journalistes, mais nous continuons à émettre malgré tout et à diffuser des reportages réalisés en Tunisie avec de petits dictaphones», a souligné Mme Bensedrine qui coordonne à présent les émissions depuis l'Autriche. La présidente de la sous-commission des droits de l'homme du Parlement a exprimé pour sa part sa «honte» de voir le peu d'efforts déployés par l'Union européenne pour faire progresser le dossier des droits de l'homme en Tunisie, pourtant prévu par l'accord d'association avec l'UE.

- La nouveauté de Google

Le géant de l'internet, Google, a lancé un service qui permet d'avoir un numéro unique pour la maison, le bureau et les téléphones portables et transforme les messages vocaux en courriels, empiétant ainsi encore un peu plus sur le marché de la téléphonie. Google Voice peut transcrire un message vocal en email ou en SMS et transférer le message sur le téléphone portable ou l'ordinateur de l'utilisateur. En évoquant le lancement de ce service, Google a averti que le système «pouvait comporter des erreurs» car il est «entièrement automatisé». Le service n'est, pour l'heure, accessible qu'aux utilisateurs de GrandCentral, un groupe racheté par Google en juillet 2007, mais il devrait être accessible à tous dans les prochaines semaines, a précisé le groupe. La spécialité de GrandCentral est de créer un numéro de téléphone unique qui peut être associé à tous les téléphones souhaités.

Categorie(s): epoque

Auteur(s): R.Ep

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..