On vous le dit

Elwatan; le Lundi 20 Fevrier 2012
1


-L’ARPT interpellée

Un rapport sur les tronçons autoroutiers non couverts par le réseau téléphonique mobile sera soumis à l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), qui devra prendre les mesures adéquates, a indiqué samedi, à Bordj Bou Arréridj, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Moussa Benhamadi. «Nous avons invité l’ensemble des wilayas à soumettre, dans les meilleurs délais, à l’ARPT un rapport sur l’indisponibilité du réseau de téléphonie mobile sur certains axes autoroutiers», a indiqué M. Benhamadi, lors d’un point de presse animé en marge de sa visite d’inspection et de travail dans cette wilaya. L’ARPT est «seule habilitée» à prendre en charge cette question, a-t-il dit.   -

-La DUC de Chlef paralysée

Le ministère de l’Habitat et les autorités de la wilaya assistent en spectateurs à la grève qui dure depuis plus d’un mois à la Direction de l’urbanisme et de construction (DUC) de la wilaya de Chlef. Si le directeur continue d’y exercer avec quelques agents, les travailleurs, dans leur majorité, observent un arrêt de travail illimité depuis janvier dernier. Ces derniers ne réclament, ni plus ni moins, que le départ du DUC en personne. Une revendication qui est encore loin d’être satisfaite par les décideurs concernés. Pendant ce temps, l’activité de la DUC, un service aussi important dans le développement local, demeure complètement paralysé au grand dam des citoyens.

-Une femme meurt d’hypothermie à Boumerdès

Une femme âgée d’une soixantaine d’années est morte d’hypothermie, mercredi dernier, à Beni Amrane (Boumerdès). Vivant seule dans une maison individuelle au village Aït Amer, elle a été découverte  agonisante par des voisins qui lui rendaient visite pour s’enquérir de sa situation. Elle était presque totalement gelée, et son évacuation, en urgence vers le plus proche centre de santé, situé à 4 km du village, ne lui a malheureusement pas sauvé la vie.  Elle a rendu l’âme quelques instants seulement après son arrivée.

-51 425 appels sur le 1055 pendant les intempéries  

«Durant les dernières intempéries, soit pendant 15 jours, le numéro vert, 1055, a montré son efficacité. Grâce à cette ligne gratuite, nous avons pu agir instantanément et procurer de l’aide à tous ceux qui nous ont appelés», a déclaré le général Bidel Aïssa, chef d’état-major du groupement régional de la gendarmerie. Dans un bilan spécial intempéries, il a été recensé 51 425 appels à ce numéro. «Nous sommes intervenus près de 8500 fois», a ajouté notre interlocuteur. Le plus grand nombre d’appels provenait de la région de Kabylie, Médéa et de la capitale.
 
-Un sanglier blesse trois citoyens à Sétif

Un village dépendant de Beni Aziz (chef-lieu de daïra situé à 52 km au nord-est de Sétif) a connu, jeudi dernier, une violente attaque d’un sanglier affamé, sans nul doute par les dernières chutes de neige. L’«assaut» de l’animal a grièvement blessé trois citoyens qui ont été transférés d’urgence vers le centre hospitalo-universitaire Saâdna Abdenour de Sétif. Ce fait gravissime, qui n’est pas le premier du genre, a ébranlé et irrité à la fois les citoyens de la région qui demandent l’intervention des responsables concernés…

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..