On vous le dit

Elwatan; le Mercredi 28 Octobre 2015
1


Inauguration de sûretés urbaines et de centres médicaux à Chlef

La police renforce sa présence à Chlef. Elle s’est dotée, hier, de nouvelles sûretés urbaines et de structures médico-sociales de proximité, dont une est ouverte également aux citoyens de la région. Le programme a été réalisé en collaboration avec la wilaya, notamment en matière de construction de projets. La cérémonie, qui s’est déroulée en présence des autorités locales et du mouvement associatif, a été présidée par les directeurs de la police judiciaire et de la sécurité publique à la DGSN, représentant le directeur général de cette institution, le général-major Abdelghani Hamel. Les nouvelles agglomérations de Haï El Badr et Haï Moussalaha, dans la commune de Chlef, ont donc été dotées respectivement d’une sûreté urbaine et d’une brigade d’investigation et de recherche (BRI). Il en est de même pour les localités rurales de Sendjas et d’El Karimia qui, outre les sûretés existantes, ont bénéficié chacune d’une brigade mobile de police judiciaire. Ainsi, l’effort consenti dans ce sens par la DGSN a permis d’améliorer sensiblement la couverture sécuritaire, qui passe désormais à 85% au niveau de la wilaya.

Il y a 351 ans, le duc de Beaufort était défait à Jijel

Un séminaire sur la résistance populaire au débarquement français conduit par le duc de Beaufort, en 1664 à Jijel, se tiendra, demain, à la maison de la culture Omar Oussedik, selon les services de la wilaya. Outre des expositions de photos et la projection de films documentaires, les cérémonies commémoratives seront essentiellement marquées par des conférences en relation avec cet événement qui fait partie des grandes épopées de l’histoire de l’Algérie et des résistances aux invasions, a-t-on précisé. La bataille de Jijel de 1664 s’était soldée par une sévère défaite des forces navales françaises commandées par le duc de Beaufort, cousin du roi Louis XIV, lors de sa tentative d’occupation de cette ville, rappelle-t-on. Il s’agit-là, selon les historiens, de la première tentative française de conquête de l’Algérie. Une tentative qui se heurta, le 31 octobre 1664, à une résistance farouche organisée par les Jijeliens avec l’aide des janissaires venus en renfort d’Alger et le soutien des populations des localités environnantes, entérinant ainsi la fin de cette bataille. Cette expédition sera néanmoins suivie de plusieurs autres tentatives de colonisation, dont celle de 1830.                

La police met fin à un réseau d’importation de pièces détachées contrefaites à Aïn M’lila

Un réseau spécialisé dans l’importation de pièces détachées automobiles a été démantelé, ces derniers jours, par la police du port d’Alger, a indiqué hier la cellule de communication de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Le réseau, composé de 15 individus, s’est spécialisé dans l’importation et la commercialisation de pièces détachées automobiles contrefaites, ajoute  la même source, selon laquelle la marchandise de contrebande a été introduite au port d’Alger dans deux containers.

L’enquête menée dans cette affaire a conduit les éléments de la police du port d’Alger à Aïn M’lila, destination finale de cette marchandise, qui a été introduite sur le territoire national avec de faux documents pour les deux containers, qui ont été entreposés dans un garage à Aïn M’lila, dans la wilaya d’Oum El Bouaghi. Les enquêteurs du port d’Alger ont arrêté les membres de ce réseau et saisi la marchandise qui allait être mise sur le circuit commercial, précise-t-on. Toutes les personnes arrêtées dans cette affaire ont été présentées aux juridictions compétentes pour «faux et usage de faux, falsification de documents  officiels, constitution de bande criminelle».

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..