Oran : Quelques gouttes, et Oran boit la tasse !

Elwatan; le Vendredi 23 Octobre 2015
1


Ou plutôt, pour parler plus «vrai», à chaque mois d’octobre, les autorités locales «oublient» de procéder au curage des avaloirs, ce qui a pour conséquences de plonger la ville d’Oran dans une immense marée, dès les premières averses. Mardi dernier, les Oranais ont une nouvelle fois vécu une matinée de galère à cause des intempéries.

Que ce soit au rond-point de la cité Pépinière, à Bir El Djir, Esddikia, USTO, Plaza, Petit Lac, Aïn El Beïda, Chteïbo, partout dans la wilaya, des quartiers entiers ont été submergés par les eaux pluviales, et les habitants ont eu droit «à la douche» à cause des intempéries qui, sommes toute, n’étaient pas si puissantes qu’elles en avaient l’air. Les artères principales sont devenues impraticables à la circulation, autant automobile que piétonne. Même le tramway d’Oran a subi des interruptions répétitives à cause des fortes averses. Sur les réseaux sociaux, les internautes en ont fait des gorges chaudes : «C’est donc cela la fameuse piscine prévue pour les Jeux méditerranéens dont les autorités ne cessent de nous parler ?», ironisent certains, en postant des photos de ronds-points submergés par les eaux. Le non-curage des avaloirs à temps a fait que ces dernières, plutôt que d’absorber les eaux de la pluie, ont au contraire refoulé d’énormes quantités d’eau et de boue. La Protection civile, quant à elle, s’est attelée à secourir celles et ceux bloqués sur les routes inondées, et fort heureusement, on ne dénombre aucune perte en vie humaine.    

Categorie(s): oran

Auteur(s): Akram El Kébir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..