Organisation du conseil national et du congrès extraordinaire du RND : Yahia Guidoum se positionne

Elwatan; le Dimanche 6 Janvier 2013
73352


En première ligne, Yahia Guidoum. L’ancien ministre de la Santé, porté à la tête de la coordination du mouvement de sauvegarde du Rassemblement national démocratique (RND), semble ainsi se positionner dans la gestion de «l’après-Ouyahia». Il affirme ainsi, dans un communiqué parvenu hier à la rédaction d’El Watan, que le processus de transition à venir se fera «sous (sa) présidence». «Le mouvement de sauvegarde du RND a tracé la voie afin de parvenir à réformer la situation interne du parti, et il poursuivra à œuvrer à l’unité et au renforcement du conseil national.

Il lui incombe de fixer aussi la date de la tenue, imminente, de la prochaine session du conseil national, qui sera chargée de désigner un secrétaire général par intérim, et ce, sans tenir compte de la date fixée par le démissionnaire Ahmed Ouyahia», précise-t-il dans le document. Ce conseil national (CN) avait été convoqué avant l’annonce de la démission de Ouyahia pour les 17, 18 et 19 janvier. Agenda duquel les redresseurs ne semblent pas vouloir tenir compte.

Lors de cette session, les membres du CN auront pour tâche de désigner un secrétaire général intérimaire et fixer une date pour la tenue du congrès extraordinaire. «L’instance nationale du parti issue de la prochaine session du conseil national, sous la présidence de Yahia Guidoum, aura la charge de prendre les mesures nécessaires dans la gestion des affaires du parti tout au long de cette période de transition, et ce, jusqu’à la tenue d’un congrès extraordinaire, dont la date reste à déterminer», explique encore Yahia Guidoum.

De même, si Ahmed Ouyahia a estimé, dans sa lettre de démission, que ce départ prendrait effet à compter du 15 janvier, l’auteur du communiqué affirme, pour sa part, qu’elle est «effective et immédiate», et ce, le jour même de son annonce, le 3 janvier dernier. Le «redresseur en chef», qui mène la fronde au sein du RND depuis des semaines, a donc obtenu gain de cause, considérant ce retrait comme une «victoire» et un renforcement de l’unité des militants. Il lance de ce fait un appel à l’ensemble des militants du RND, «sans exception aucune, et ce, afin de consolider l’unité du parti, loin des règlements de comptes ou la marginalisation, en vertu des principes et des valeurs du RND».
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ghania Lassal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..