Oued Tlélat (Oran) : Grande misère à la poste !

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
1


L’agence postale d’Oued Tlélat illustre parfaitement la dégradation de ce service public. Outre les insuffisances que vit Algérie Poste dans ses différentes agences, celle d’Oued Tlélat est en manque d’une imprimante depuis plusieurs mois, ce qui contraint les clients à se déplacer vers d’autres communes pour payer leurs traites. «D’abord, il n’y a pas de liquidités, ensuite nous n’avons pas d’imprimante depuis plus de deux mois», déclare, mercredi dernier, une employée à un client complètement abasourdi sur l’état de délabrement de ce service public.

«Regardez l’état de la chaise que j’utilise pendant 6 heures par jour», soupire un collègue en joignant le geste à la parole. Peut-on incomber ces lacunes au personnel ? «Je ne pense pas. La direction qui gère doit assumer ses responsabilités vis-à-vis de ses clients et offrir les moyens nécessaires à son personnel pour accomplir sa tâche convenablement. La poste n’est pas une association caritative mais une entreprise commerciale. Tôt ou tard, elle perdra le monopole avec une telle gestion, et un tel service de mauvaise qualité», renchérit un client frustré par le manque de liquidités.

D’autre part, Algérie Poste refuse de recruter du personnel, tout en profitant de la main-d’œuvre gratuite du pré-emploi et le filet social. «Depuis plus de 10 ans que les clients attendent les recrutements pour combler les insuffisances de l’agence postale d’Oued Tlélat et de Mahdia sans résultat», fait savoir une enseignante venue retirer sa prime trimestrielle en cette période de vacances d’hiver.

Victimes d’insultes, d’altercations et de tension, les employés tentent de faire bonne figure avec les moyens de bord. «Quand Algérie Poste est incapable d’acheter une imprimante, excusez-moi, c’est la faillite totale», peste un jeune étudiant. Et comme un malheur ne vient jamais seul, l’horaire d’ouverture et de fermeture de l’agence en question frise l’intolérable : «L’agence postale de Tlélat est ouverte de 8 h à midi et de 15 h à 17h, soit 6 heures par jour. Pour le jeudi, seulement la matinée. Au total, c’est 34 heures d’ouverture. A soustraire les heures de manque de liquidités et de connexion, de panne d’ordinateur et faites le compte. Est-ce normal ?», s’interroge un retraité.                                

Categorie(s): oran

Auteur(s): Noureddine B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..