Oum El Bouaghi : Des locaux détournés de leur vocation

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Rares sont ceux parmi les bénéficiaires qui les ont mis en exploitation. La plupart sont demeurés fermés, ou détournés de leur vocation, soit entièrement dégradés. A Meskiana, certains de ces locaux commerciaux sont utilisés comme habitations, alors que d’autres sont sérieusement détériorés par des énergumènes.
Concernant les locaux destinés aux communes rurales, telles Rehia, Behir Chergui, Belala, Bririche et ailleurs, il y a peu de chance pour qu’ils soient judicieusement mis à profit, d’autant plus que l’activité commerciale et artisanale sont des plus maigres au regard de la faible densité de la population. Certains locaux sont par ailleurs édifiés dans des zones désertes, loin des habitations, ce qui en rend l’exploitation aléatoire et non rentable. Ainsi abandonnées, nombre de « boutiques » abritent les marginaux et autres délinquants. En attendant que les pouvoirs publics s’en chargent.                   

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Baâziz Lazhar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..