Pas d’audience pour doléances

Elwatan; le Jeudi 7 Avril 2011
1


C’est le cas pour de dizaines, voire de centaines de demandes formulées par des associations, des comités de villages ou même par des citoyens contraints à manifester publiquement leur désarroi devant l’absence d’écoute des autorités locales, ne trouvent pas l’écho attendu de la part du premier responsable de la wilaya. Ces demandes d’audience proviennent, dans bien des cas, de citoyens victimes de la bureaucratie ou d’abus de pouvoir de la part de subalternes dans l’administration et parfois même d’élus APC ou APW. C’est dans pareils cas de figure que les «victimes» recourent généralement aux sollicitations directes auprès du wali, avant d’étaler, faute de non satisfaction à leurs doléances, leurs ras-le-bol sur les colonnes de titres de la presse écrite indépendante, voire de médias étrangers, à l’image de ces ex-contractuels de l’unité de production SIDET de l’ENAD de Sour El-Ghozlane. Ces derniers, rappelle-t-on, après avoir épuisé toutes les voies de recours et s’être heurtés à des portes fermées devant leurs démarches, y compris celle tentée auprès du premier responsable de la wilaya, ont fini par être contraints à solliciter une télévision française, qui s’est rendue sur place, il y a quelques jours, pour pouvoir s’y exprimer enfin.                                     
 

Categorie(s): bouira

Auteur(s): Amar Fedjkhi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..