Personnes handicapées à Bordj Omar Driss : Abandon et mépris

Elwatan; le Lundi 7 Janvier 2013
1


C’est un véritable cri de détresse qui vient d’être lancé pour la énième fois par l’association des handicapés Al Amel, de la commune de Bordj Omar Driss, aux autorités publiques pour dénoncer l’état d’abandon dont ils se disent être victimes. En effet, nombreuses sont les revendications qui peinent à être concrétisées de cette couche vulnérable de la société, qui vit dans une situation alarmante. Le président de ladite association, M. Hamidan Ali, dénonce le peu d’intérêt accordé à leur égard : «Nous sommes vraiment marginalisés, au point d’être convaincus que nous sommes les oubliés de cette société ! Nous avons frappé à toutes les portes, en vain.

On nous verse une pension mensuelle de 3000 DA. Est-ce suffisant pour satisfaire les besoins d’un handicapé habitant dans cette localité  de l’extrême-sud du pays ?», déplore-t-il. «Nous demandons la facilitation de l’insertion sociale, comme l’emploi, le droit au logement et la réalisation d’écoles et d’un centre d’aide à l’insertion pour les handicapés, pourvus de matériels adéquats qui répondent aux besoins de cette catégorie de personnes aux besoins spécifiques et mettre fin à leur non-scolarisation», a-t-il ajouté. «Nous sollicitons simplement une oreille attentive de la direction de l’Action sociale, de la direction de l’Emploi et de toutes les structures chargées des handicapés, afin qu’ils s’occupent de nous et d’accorder à nos requêtes, que nous avons déjà adressées à maintes reprises, une prise en charge effective afin d’améliorer le quotidien de cette frange de la société», réclament les membres de cette association.

Il serait juste de souligner que les personnes handicapées, en dehors des centres névralgiques du pays, connaissent beaucoup de difficultés dans leur prise en charge. Dans les régions sud du pays, les problèmes sont multiples et dramatiques, sachant que le plus souvent ce sont les associations caritatives qui s’occupent des difficultés quotidiennes de ces personnes handicapées, abandonnées, pour la plupart des cas, par les structures étatiques qui brillent par leur absence.         

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Bouda Brahim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..