Plusieurs recommandations pour améliorer la qualité des transports

Elwatan; le Mercredi 4 Decembre 2013
1


L’atelier sur le transport routier a proposé le gel d’octroi d’autorisations des nouvelles lignes de transport, insistant sur la nécessité de rassembler des groupes de professionnels des transports dans une seule entreprise tout en augmentant le rythme des contrôles. L’atelier préconise aussi l’élaboration de plans de transport tout en limitant l’âge maximum des véhicules.

En ce qui concerne les taxis, il est suggéré de régler le problème des licences avec la possibilité de recourir à des autorisations administratives et d’élaborer de nouvelles procédures de formation des chauffeurs.

S’agissant du ramassage scolaire et universitaire, il est proposé une coordination avec le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et les autres secteurs comme les communes. Quant au transport des marchandises, il y a une proposition pour désigner les zones de chargement en zones urbaines.

L’atelier transport ferroviaire, par métro et tramway, a mis l’accent sur la nécessité d’améliorer la qualité de service de ce mode de transport de voyageurs à travers la ponctualité et l’accélération de réalisation des projets tout en disposant d’une nouvelle organisation de la SNTF.

Pour le transport de marchandises, il est recommandé de reconquérir de nouvelles parts de marché et de trouver de nouveaux clients grâce à une agressivité pour le trafic fret de céréales, de carburants et de conteneurs et faire une combinaison entre le rail et la route, préconisant également une restructuration des transports à Alger, Oran et Constantine.

Pour les étudiants, il a préconisé l’établissement d’une convention avec le métro d’Alger pour octroyer une carte de transport aux étudiants. Il est aussi suggéré la création d’une autorité régulatrice des transports urbains et de doter le métro d’Alger d’un réseau GSM.

Par ailleurs, l’atelier sur la prévention et la sécurité routière a recommandé un programme de sécurité routière doté de moyens matériels et humains dans les régions avec la finalisation d’un système d’information sur la circulation engagé avec la gendarmerie nationale et la police en collaboration avec l’université de Mostaganem.

Vers l’élaboration de fichier national des infractions de la route

Il a aussi préconisé l’élaboration de fichiers nationaux de permis à points et des infractions de la route et un fichier national des immatriculations des véhicules. La généralisation des radars fixes à travers le territoire national est aussi recommandée.

En ce qui concerne le permis de conduire et les auto-écoles, il est préconisé la révision des programmes de formation des candidats, des moniteurs et des inspecteurs.

Il est aussi recommandé de revoir le cahier des charges lié à l’importation de véhicules avec des règles strictes tout en disposant de structures de contrôle de conformité avec un référentiel national des véhicules et un centre national pour la réception des véhicules.

Sur un autre sujet, l’atelier sur les investissements et le partenariat a mis l’accent sur le transport maritime avec la nécessité d’identifier les objectifs de l’investissement lors du lancement des opérations d’achat de navires. Il est aussi recommandé une formation ciblée dans la maintenance des instituts spécialisés.

Quant à l’atelier sur la sécurité et la gestion des risques, il a insisté sur la nécessité d’entourer le système de sécurité par un système de qualité pour réduire les accidents. L’atelier a attiré l’attention sur la protection de l’environnement car l’Algérie est liée par des exigences internationales comme dans le transport aérien.

L’atelier sur les études et la réalisation, a souligné la nécessité de la précision des statuts des sociétés de gestion des participations de l’Etat tout en renforçant leurs pouvoirs en les associant au plan de développement du secteur avec des pistes de réflexion sur le regroupement des trois SGP du secteur en une seule ou aller vers le système de groupe.

L’atelier a aussi préconisé l’amélioration de la tarification pour assurer attractivité des moyens de transports et uniformiser les tarifs tramways des différentes villes et la mise en place des structures organisatrices de transport urbain.

L’atelier sur le transport multimodal a préconisé une complémentarité entre les différents modes de transport avec un ticket pour quatre moyens de transport en organisant les correspondances grâce à un portail d’information ouvert aux usagers avec des informations actualisées.

Les participants aux assises ont aussi préconisé une autorité organisatrice des transports et suburbains et un conseil national des transports.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..