Polémique : LPP, les désistements commencent

Elwatan; le Vendredi 30 Octobre 2015
1


La décision est aussi prise par plusieurs souscripteurs. Même si le nombre n’est pas encore rendu public officiellement. Plusieurs souscripteurs disent non seulement ne pas être capables de payer cette tranche alors qu’ils s’attendaient à moins, comme annoncé par le ministre de l’Habitat auparavant, c’est-à-dire 500 000 DA. «Ma décision est prise. Je compte me désister. ça me coûtera le même prix qu’une petite construction.

Du moins, pour cette ambition, j’aurai le temps de faire des économies et de ne pas m’endetter», témoigne Nabila, cadre dans une entreprise. Même avis de Salima, cadre également, qui se rétractera en décembre, c’est-à-dire le jour où les souscripteurs auront à faire leur choix de site. «Vous imaginez toutes ces dépenses, et en fin des compte je serai affectée dans une commune lointaine. De plus, je dois d’abord vendre ma voiture pour payer cette tranche ; au final, je serai perdante». «Le problème pour moi c’est autre chose.

L’Etat ou l’ENPI exige 1 million de dinars comme deuxième tranche que nous allons payer évidemment, et moi, par contre, j’exige le choix de site qui me convient et aussi le respect absolu du délai de livraison. Car l’Etat ne me fait aucune faveur, je paie mon appartement au même prix qu’une promotion privée», dira Farouk, directeur commercial dans une boîte. «A ce prix, j’habiterai au 9e étage !»

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Nassima Oulebsir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..