Presse : Le directeur d'El Watan convoqué par la DGSN pour 14 affaires

Elwatan; le Jeudi 19 Mars 2009
1

Hier, des policiers se sont présentés une nouvelle fois au siège d'El Watan, à Alger, pour remettre au directeur du quotidien, Omar Belhouchet, une nouvelle convocation.

Le directeur, qui a fait connaître sa décision de ne pas se rendre dans les locaux de la police (DGSN), a été convoqué pour 14 affaires de diffamation différentes en l'espace de deux jours. Il considère, dans une lettre adressée avant-hier au responsable de la police judicaire de la sûreté de la wilaya d'Alger, que les convocations pour des affaires de diffamation sont du ressort des tribunaux. A rappeler que les éditeurs de journaux ont décidé, depuis quelques années, de ne pas répondre aux convocations de la police, préférant réserver leurs réponses à la justice.
Des observateurs se demandent ce que cache cette subite pluie de convocations qui s'abat sur le directeur du quotidien El Watan. Beaucoup d'entre eux s’interrogent si celle-ci ne correspond pas à une tentative d'intimidation afin de museler la presse à la veille de la campagne pour la présidentielle.

L'avocat Khaled Bourayou, qui a défendu le journal dans plusieurs affaires, estime qu'«on revient aux pratiques d'avant l’élection de 2004 avec le recours à la procédure de convocation par la police judiciaire pour des écrits journalistiques». «Cette procédure est assimilée à un flagrant délit, qui est proscrit par le code de procédure pénale et qui exclut les affaires de presse.» «S'agit-il de pressions volontairement exercées sur certains journaux qui font leur travail objectivement ?», s'est-il interrogé.


Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rabah Beldjena

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..