Prévention routière à Tizi Ouzou : Une vingtaine de morts et des centaines de blessés

Elwatan; le Dimanche 6 Janvier 2008
24498

Durant l’année 2007, 25 morts et 567 blessés ont été enregistrés dans 375 accidents de la circulation dans la wilaya de Tizi Ouzou, selon les chiffres de la Protection civile.
Le taux de mortalité est plus important chez les hommes.
M. Ghezali, chargé de la communication à la Protection civile, indique à ce propos que leurs services ont dénombré 21 décès et 462 blessés parmi la gent masculine, contre 4 décès et 105 blessées parmi les femmes. Les représentations graphiques des accidents affichent des courbes qui ne cessent pas d’évoluer au fil des années. En effet, le nombre d’accidents a été de 206 en 2002. Il augmente de 167 cas en 2006 pour atteindre les 376 accidents. Par ailleurs, le nombre de décès est passé de 35 en 2002 à 48 victimes en 2004. Néanmoins, l’année 2005 a enregistré 28 morts, soit une baisse relative par rapport à 2004. Imprévisible, le chiffre reprend l’ascension pour friser les 34 victimes l’an dernier. Outre les pertes humaines, les services de la Protection civile ont comptabilisé 509 véhicules de transport toutes utilités confondues endommagés, dont 448 voitures de tourisme, 47 camions, 6 bus, 4 motocyclettes et 4 tracteurs. Le responsable renvoie les causes des accidents à l’excès de vitesse et le comportement des conducteurs et les piétons sur la voie publique.
L’officier est formel : «La vitesse excessive est la cause n°1, car les 181 accidents enregistrés sont dus à cette infraction»? En somme, la principale origine de ces malheurs est liée au non-respect du code de la route et le manque de signalisation routière. La conduite en état d’ivresse et l’utilisation du téléphone portable au volant sont également citées. Ainsi, il est connu de tous également que l’état des voies automobiles dans la wilaya est derrière de nombreux accidents, eu égard à leur délabrement. Les axes les plus meurtriers sont les routes nationales, suivies des chemins de wilaya.
En effet, 249 accidents ont été répertoriés par la Protection civile sur les nationales et 106 sur les CW. Mais la plus meurtrière reste la RN12. Un axe à grande circulation qui relie Tizi Ouzou à Béjaïa sur les tronçons allant de Tadmaït, Draâ Ben Khedda, Oued Aïssi, Chaoufa et Chaïb.
Selon les horaires, les accidents se produisent essentiellement entre 8h et 16h avec une moyenne de 108 accidents. Par journée, les mêmes services enregistrent un nombre important les samedis (63 interventions) et les week-ends (une moyenne de 59 accidents). Pour la Protection civile, «le début de semaine, comme les week-ends, sont marqués un important mouvement sur les routes». Eté comme hiver, les accidents se produisent à un rythme effroyable en dépit des campagnes de prévention.

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Nordine Douici

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..