Programme nucléaire iranien : Téhéran espère une «approche constructive» des grandes puissances

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
1


«Nous leurs avons soumis des propositions pour une coopération. Il a été décidé qu’elles puissent étudier ces propositions et répondre à l’Iran. Maintenant cela fait six mois, mais elles ont récemment annoncé être prêtes à reprendre les discussions», a déclaré Saïd Jalili, le chef des négociateurs iraniens sur le nucléaire. «Nous saluons leur retour aux discussions. Nous espérons qu’elles viendront avec une approche constructive et ne répèteront pas leurs erreurs passées», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à New Delhi. «L’Iran est déterminé à défendre ses droits», a fait valoir S. Jalili, qui rencontrait dans la capitale fédérale le conseiller indien à la sécurité nationale, Shivshankar Menon.

Des contacts sont actuellement en cours entre Téhéran et le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, Allemagne) représenté par la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, pour relancer des discussions qui sont au point mort. En juin, à Moscou, l’Iran a rejeté une proposition des 5+1 de suspendre l’enrichissement à 20% de l’uranium, de fermer sa centrale de Fordo (centre), site souterrain construit près de la ville sainte de Qom, et d’exporter ses stocks d’uranium enrichi à 20%. En échange, Téhéran souhaite obtenir un assouplissement des sanctions qui frappent le pays et une reconnaissance de son «droit» à l’enrichissement, alors que plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU exigent une suspension immédiate de l’enrichissement d’uranium.

L’enrichissement d’uranium par Téhéran figure au cœur des inquiétudes des puissances occidentales et d’Israël, qui soupçonnent le pays de vouloir se doter de l’arme atomique, ce que Téhéran dément. Les décisions concernant le dossier nucléaire iranien sont entre les mains du Guide suprême de la République islamique et c’est son représentant au Conseil suprême de la sécurité nationale, Saïd Jalili, qui négocie avec le 5+1.

Categorie(s): international

Auteur(s): AFP

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..