Projet ferroviaire Relizane-Tiaret : Des travailleurs du consortium espagnol FCC en grève de la faim

Elwatan; le Jeudi 22 Octobre 2015
1


Des travailleurs de l’entreprise espagnole de construction (FCC) qui réalise, avec le groupe ETRHB Haddad, la ligne ferroviaire Relizane-Tiaret sur 185 km, sont entrés en grève de la faim, hier, en signe de protestation contre «des licenciements abusifs décidés pour des motifs autres qu’économiques», dira  K. M., l’un des protestataires que avons rencontré sur la base de vie El Mecharef, à 9 km à l’ouest de Tiaret.

D’autres protestataires qui se disent «en grève de la faim ouverte jusqu’à réintégration dans leurs postes» brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : «Non à la compression arbitraire déguisée», «Nous demandons l’intervention du wali» et «Nos droits sont bafoués», entre autres. Si l’on se fie aux propos des protestataires «tout travailleur ne daignant pas s’astreindre aux désideratas des Espagnols est systématiquement congédié». M. K., chef de file des protestataires, explique qu’il a été licencié sans ménagement alors qu’il effectuait une mission. Jusque là, embauché par contrat à durée déterminée par tacite reconduction, cet employé conclut à «une machination» bien que «l’inspection du travail et la justice aient été saisies».

Pour rappel, le projet du consortium algéro-espagnol accuse un retard préjudiciable au moment où l’autre projet Saïda-Tiaret connait une progression relative. Nous avons tenté de joindre un cadre de l’Anesrif le bureau d’études national chargé du suivi, pour en savoir plus, mais en vain.
 

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): Fawzi Amellal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..