Projets ferroviaires de la banlieue d'Alger

Elwatan; le Jeudi 3 Janvier 2008
1

Le groupement ferroviaire algéro-russe GFAR a été le seul soumissionnaire à présenter hier des offres techniques pour la réalisation du projet d'aménagement ferroviaire de la région d'Alger (PAFRA).

Selon l'APS qui a rapporté l'information, les offres ont été soumises à l'auteur de l'appel d'offres, l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) créée il y a environ six mois pour le suivi des projets de la SNTF. L'offre technique porte principalement sur l'extension de la ligne «Banlieue d'Alger» avec la construction d'une desserte reliant l'aéroport international d'Alger au réseau ferré, et d'une nouvelle ligne entre Bab Ezzouar et Zéralda via Birtouta. Comme il figure aussi dans l'offre technique la réalisation de la gare centrale «Grandes lignes» et l'aménagement des gares d'Alger, de Hussein Dey, du Caroubier, d'El Harrach, d'Oued Smar, de Bab Ezzouar, de Réghaïa, de Birtouta et de Blida. L'offre englobe également le volet relatif à la protection de l'environnement par l'introduction de la traction électrique au lieu de la traction diesel, ainsi que par la délocalisation des installations de maintenance vers la périphérie de la capitale, ajoute la même source. Quant au GFAR, il s'agit d'un groupement algéro-russe comprenant l'entreprise nationale algérienne Infrafer et les chemins de fer russes, Russian Railways. Il sous-traite avec la firme allemande Siemens. Les offres commerciales doivent être soumises dans les prochaines semaines par le seul soumissionnaire. Quant à la question de savoir l’absence d'autres concurrents et soumissionnaires à l'appel d'offres, le DG de l'Anesrif a considéré qu'un tel projet est «complexe et très peu d'entreprises sont qualifiées pour sa réalisation», indique-t-on. Pour rappel, le secteur ferroviaire fait l'objet d'un vaste programme national de modernisation portant sur la période 2005-2012. Neuf ouvertures de plis ont été effectuées par l'Anesrif, dans le cadre du processus d'extension et de modernisation du réseau ferré national. Plus de 2000 km de lignes sont en cours de réalisation, notamment sur les rocades nord, les Hauts-Plateaux et les pénétrantes du Sud, dont la première reliera à l'Ouest Sidi Bel Abbès et Béchar.

Categorie(s): economie

Auteur(s): M. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..