Rafik Halliche. Défenseur central de l’équipe nationale : «On peut surprendre au Mondial»

Elwatan; le Lundi 24 Mai 2010
1


- Vous avez repris le chemin des entraînements depuis deux jours. Peut-on dire que vous êtes prêt pour le match face à l'Eire ?

Je n'ai pas évolué avec mon club depuis plus d'un mois et j'avais besoin d'un travail spécifique pour revenir en forme. Je manque de compétition et je devais travailler le volet physique.
Dieu merci, tout va bien et je me sens très bien ; la preuve, j'ai repris avec le groupe le plus normalement du monde. Je dirais que je suis prêt aussi pour le match face à l'Eire. C'est un match important. On est très concentrés sur ce match et on le prépare très sérieusement.

- Comment trouvez-vous l'ambiance au sein du groupe, surtout que sept nouveaux joueurs ont rejoint la sélection nationale pour ce stage de Crans Montana ?

Vous n'avez qu'à constater vous-même que l'ambiance au sein du groupe est des plus conviviales.
Cela fait plus d'une semaine qu'on est là et les nouveaux se sont très vite mis dans le bain. Leur intégration s'est faite très vite. On se parle beaucoup, la communication étant un facteur important dans la vie du groupe.

- Et l'altitude ? Vous êtes-vous acclimatés ou pas ?

Travailler en altitude n'a rien à voir avec les autres conditions. Mais après plus d'une semaine à Crans Montana, on s'est habitués, même si on a trouvé quelques difficultés au départ, surtout pour respirer et dormir. Mais tout va pour le mieux à présent.

- Croyez-vous que l'Algérie a une chance de passer au deuxième tour du mondial ?

Contrairement à nos adversaires, on jouera plus à l'aise dans la mesure où on n'a rien à perdre.
Le plus dur, on l'a fait en se qualifiant au Mondial. Sur le papier, on est loin d'être les favoris du groupe C face à des équipes comme l'Angleterre et les USA, et même la Slovénie. On ne va pas toutefois en Afrique du Sud en victimes et on a bien l'intention de créer la surprise.

- Le premier match face à la Slovénie sera déterminant pour la suite de la compétition. Vous n'aurez pas droit à l'erreur...

L'Algérie est l'invitée surprise de cette coupe du monde, mais on est capables de créer l'exploit.
On a une bonne équipe en mesure de rivaliser dans son groupe. Le premier match est le plus difficile, car il faut toujours prendre un bon départ. Face à la Slovénie, on est obligés de gagner si on veut accéder au deuxième tour, tout en gérant les deux derniers matches du premier tour.

- La concurrence est relancée dans l'axe défensif, notamment avec la convocation de deux nouveaux joueurs, à savoir Medjani et Bellaïd. Des appréhensions à ce sujet ?

Je leur souhaite d’abord la bienvenue et à tous les nouveaux. Ce sont des joueurs que je ne connais pas sur le plan du jeu, puisque je viens juste d'intégrer le groupe. Le fait qu'ils soient convoqués par le coach veut dire qu'ils sont de bons éléments.
La concurrence est primordiale pour le joueur en premier lieu, puisqu'elle le pousse à gagner sa place de titulaire au sein de l'équipe, et pour l'équipe en second lieu.
C'est le meilleur qui sera aligné et l'essentiel c’est qu'il apporte un plus au rendement de l'équipe.

- Comptez-vous retourner au Benfica ou pas ?

Mon prêt avec National Madeira est arrivé à terme. Il me reste encore deux ans de contrat avec le Benfica de Lisbonne, donc je leur appartiens pour le moment. Les responsables du club n'ont rien décidé pour le moment et je sais qu'ils attendent la fin du Mondial.
Il est possible que les responsables de Benfica me gardent comme ils envisagent de libérer plusieurs joueurs. Peut-être aussi que l'entraîneur va être changé. Tout cela va peser sur la décision des responsables du club. Toutefois, s'ils ne veulent pas de moi, ce ne sont pas les contacts qui manquent et si je réalise un bon Mondial, j'aurais encore plus d'offres. Je serais donc plus fixé lors des prochaines semaines.

Categorie(s): sports

Auteur(s): T. A. S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..